La conscience

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
La conscience par Mind Map: La conscience

1. Être accompagné de savoir

2. Il existe la conscience psychologique et la conscience morale

2.1. La conscience psychologique désigne la conscience intérieure que le sujet a de lui-même et de ses actes

2.2. La conscience morale désigne la connaissance du bien et du mal.

3. Quelle est la valeur de la conscience humaine ?

4. Quelles sont les limites de la conscience humaine ?

5. Être conscient c’est être éveillé, attentif

6. La conscience désigne ce qui rend possible le fait de se penser soi même et donc de se contempler intérieurement en se mettant à distance  de soi-même

6.1. Nous pensons et nous savons que nous pensons, c’est la conscience réfléchie

6.2. La conscience devient alors un lieu de vie intérieure dans lequel l’homme se penserait et se parlerait à lui-même

7. La conscience est ce qui définit notre humanité et notre existence

7.1. La conscience est une spécificité humaine car les animaux peuvent avoir conscience d’eux-mêmes mais uniquement physiquement

7.1.1. Les animaux sont incapables d’un niveau d’identification qui, chez l’homme, suppose le langage et l’utilisation de pronoms possessifs

7.2. Discours de la méthode - Descartes

7.2.1. « Je pense, donc je suis » - Descartes

7.2.2. Descartes découvre l’évidence du sujet, conscient de lui-même dès lors certain de sa propre existence. Dès lors que l’homme a conscience il a conscience de lui-même

8. La conscience est une réalité immatérielle en laquelle s’imprime les différents états de l'homme

8.1. Descartes

9. La conscience est un acte, condition préalable de toute pensée et de tout sujet

9.1. Kant

9.1.1. L’homme est capable d’accompagner ses états d’un « Je pense »  qui fait toute la dignité et la valeur de l’homme. Par la conscience, l’homme s’attribue à lui-même ses états de conscience. L’homme doit alors répondre de lui-même, c’est ce qui fait de lui un être responsable

10. La conscience est un rapport au monde, une visée, un projet, permettant l’apparition et la constitution d’un monde

10.1. Sartre

10.2. Husserl

10.2.1. «  Toute conscience est conscience de quelque chose » - Husserl

11. La conscience peut être source d'illusions

11.1. Au lieu de livrer un savoir objectif, la conscience pourrait se révéler fondamentalement subjective, rendant le sujet humain obscur à lui-même, incapable de se connaître.

11.1.1. La conscience est donc le résultats de divers influences

11.1.1.1. Des influences du corps et du désir selon Spinoza

11.1.1.1.1. «  Les hommes sont conscients de leurs actions, mais ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés » - Spinoza

11.1.1.2. Des influences du milieu social selon Marx

12. La conscience peut ne pas vouloir tout savoir car l’homme possède des états d’âme inconscients

12.1. Freud

12.1.1. Certaines pensées sont refoulées dans l’inconscient, parce qu’inacceptables pour le sujet. Il attribue ces refoulements à un conflit entre nos exigences morales et nos pulsions

13. La conscience ne saisit peut-être pas notre identité mais des états fugitifs, confus, changeants

13.1. Le Moi - Hume

13.1.1. La notion d’identité implique trois critères : l’unité, l’unicité et la permanence. Pourtant, il semble que le Moi peut montrer des conflits et des contradictions.

14. Il peut exister plusieurs degrés de conscience, montrant qu’on peut éventuellement se connaître en analysant sa conscience

14.1. Hegel

14.1.1. Il existe deux façons d’acquérir la connaissance de soi-même. La méthode théorique consiste à s’interroger sur soi-même par la pensée  et la reflexion. L’autre méthode est pratique et consiste à se voir à travers ses actions.

14.2. Il y a plusieurs degrés de conscience. On peut distinguer le fait d’avoir conscience du fait de prendre conscience

15. La prise de conscience n’est pas seulement intérieure mais peut se faire grâce au point de vue d'autrui

15.1. Sartre

15.1.1. Le regard extérieur qu’autrui porte sur nous et sur le monde peut venir rectifier et compléter le point de vue subjectif de la conscience même si cela inclus des épreuves comme la honte

16. C’est grâce à la conscience que l’homme peut distinguer le bien du mal. Ces valeurs, données par la conscience, seraient innées et universelles. Tout homme aurait donc une conscience morale

17. La conscience morale subit des influences et est acquise par l’éducation. C’est une morale intériorisée et acquise

17.1. Le Surmoi - Freud