Education au développement durable

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Education au développement durable par Mind Map: Education au développement durable

1. 1. Simulation de création d’entreprise

1.1. Ministère de l'éducation nationale.

1.2. Les élèves du BTS assistant manageur du lycée Jacques Prévert à Saint Christol lez Alès.

1.3. Christianne THOMAS professeur d'économie et gestion en charge du projet.

1.4. Savoir créer une entreprise appartenant à l'économie sociale et solidaire.

1.5. Simulation de la création d'une entreprise d'un drive fermier avec toutes les phases que cela implique : une étude de marché; création de supports de communications; travail de gestion.

1.6. Acquérir un certain nombre de compétences professionnelles pour des jeunes qui pourraient être amené à créer leur propre entreprise appartenant à l'économie sociale et solidaire.

1.7. Nous pouvons dire que l'enjeu didactique à été atteint car en effet les élèves ont aujourd'hui les compétences nécéssaire pour créer une entreprise sociale et solidaire. Ils ont finalement réalisé toutes les étapes pour mener à bien ce projet, apprécié par le parrain Benjamin DECEUNNCK créateur d'une société participative.

2. 2 : Projet pédagogique

2.1. L'éducation nationale.

2.2. Les élèves de l'école primaire de Rémalard-en-Perche.

2.3. - Laurence Gassais, la directrice de l’école - l’enseignante Nathalie Pépin.

2.4. Avoir les bon gestes concernant le développement durable.

2.5. Initiation aux activités bénéfiques au développement durable : tri et recyclage de papiers ; des cartouches d'encres ; des piles...

2.6. Reconnaissance du travail par les enseignants et les élèves de l'école. Attribution du label 1 par le jury académique. Certificat attestant de la labelisation.

2.7. Les enfants ne vont pas forcément réaliser ces activités chez eux mais ils savent maintenant quels sont les bons gestes pour le développement durable et vont inciter leurs parents à pratiquer les bons gestes (qu'ils ont apprit à l'école) d'avantage.

3. 3 : Projet pédagogique

3.1. L'éducation nationale.

3.2. Les élèves de 4e du collège Saint-Joseph.

3.3. - CPIE (centre permanent d'initiatives pour l'environnement) ; les enseignants de technologie et d'arts plastiques.

3.4. Prendre conscience du rôle de tous dans la préservation de la qualité de l'environnement et dans la gestion raisonnée des ressources de la planète.

3.5. A travers des animations telles que de petits reportages, jeux en groupes et de réflexion.

3.6. Sensibiliser aux modes de consommations et à leurs conséquences sur la planète.

3.7. Le fait d'allier les cours avec des activités impactant le développement durable permet de le prendre au sérieux tout en étant intéressé.

4. 4 : Publicité TV

4.1. Ministère de l'écologie.

4.2. Les téléspectateurs.

4.3. Ministère de l’écologie, réalisée Nicolas CAICOYA avec Maxime Ribeiro & Benoît Liénd.

4.4. Prendre conscience de la destruction de la biodiversité en ayant les bons gestes.

4.5. Mise en scène d'un petit garçon et son papa qui se baladent dans la forêt, cependant "les arbres" ne sont qu'un décor et s'écroulent.

4.6. Il est important d'agir pour sauver la biodiversité, une espèce disparait tout les 18 minutes.

4.7. Les images font appel à l'émotion, un papa et son fils se baladant dans la nature qui en faite n'est que "faux", déception de l'enfant. A travers ces images le message pourrait être "ne rendons pas triste nos enfants".

5. 5 : Sensibilisation des eaux usées

5.1. Lydec.

5.2. Elèves, étudiants, riverains, associations, agriculteurs, élus, lecteurs du "LeMatin", les internautes.

5.3. Abdellah Talib, directeur du développement durable, de la communication et de l’innovation chez Lydec.

5.4. Sensibiliser à l’importance de l’assainissement comme facteur de développement durable du Grand Casablanca, mais aussi de faire prendre conscience du potentiel de réutilisation des eaux usées en tant que ressource alternative.

5.5. A travers le web et les agences clientèle, et sur l’organisation de conférences et de visites des grands ouvrages de traitement des eaux usées à Casablanca; un espace expérimental d’agriculture urbaine a été aménagé autour de la STEP.

5.6. Mettre en lumière la question des eaux usées et les différents moyens de réduire leur volume et de développer leur réutilisation. «La préservation de la ressource en eau et la gestion des eaux usées sont des enjeux clés de la feuille de route nationale de lutte contre le changement climatique.

5.7. Nous ne pouvons pas constater l'atteinte de l'enjeu didactique, cependant il est observable sur le long terme. Tous les x n'auront pas le même impact de sensibilisation.

6. 6 : Animations manuelles

6.1. La ville de Lannion.

6.2. Les enfants des habitants de Lannion.

6.3. L'association Les Petits débrouillards ; Amisep Kerlann.

6.4. Avoir les bon gestes, savoir comment se comporter pour respecter la planète.

6.5. Des animations pour apprendre comment donner une seconde vie à ses meubles, jouets, objets tombés en désuétude ou encore des balades en canoë pour découvrir le patrimoine naturel et bâti de la ville, à fleur d’eau.

6.6. Promouvoir le développement durable. Apprendre aux enfants pour assurer le développement durable d'ici plusieurs années.

6.7. Les enfants ne vont pas forcément réaliser ces activités chez eux mais ils savent maintenant quels sont les bons gestes pour le développement durable et vont inciter leurs parents à pratiquer les bons gestes d'avantage.

7. 7 : Projet sur le gaspillage

7.1. La chaine Gulli avec le ministère de l'environnement.

7.2. Les élèves de la classe de CM1 de l'école Eblé de Paris.

7.3. La professeur, madame Lanoé.

7.4. Faire prendre conscience de la quantité de nourriture gaspillée.

7.5. Création d'une enquête afin d'interviewer les cantinières, poser des questions sur le tri de déchets après chaque repas ; création d'un cahier vert avec des préventions.

7.6. Au niveau sanitaire, les cantines sont obligées de jeter tout alignement même pas commencés à partir du moment où un élève le met sur son plateau. La quantité d'aliments jetée de cette manière est énorme, les enfants en ont pas assez conscience.

7.7. Le fait de poser les questions directement aux cantinières permet aux enfants de se rendre vraiment compte de ce qu'ils gaspillent à la cantine. Ils se rendent compte que même ce qu'ils ne touchent pas finissent à la poubelle alors que dans d'autres pays des enfants n'ont pas de quoi se nourrir.