Les prothèses totales de hanche

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Les prothèses totales de hanche par Mind Map: Les prothèses totales de hanche

1. Précautions

1.1. Approche antérieure

1.1.1. Taux de dislocation faible et non-augmenté par les précautions

1.1.2. Précautions = dépenses significatives

1.1.3. Retour aux AVQ plus rapide sans précautions

1.1.4. Plus grande satisfaction du patient sans précautions

1.1.5. Existence de preuves contre l'utilisation des précautions

1.1.6. 12 mois vs approche postérieur: meilleur Harris Hip Score. Temps de séjour hospitalier, temps d'exploitation et retour à la fonction plus rapides.

1.2. Approche postérieure

1.2.1. Protocole plus libre n'augmente pas le taux de dislocation

1.2.2. Retour aux AVQ plus rapide (sans précautions)

1.2.3. Plus grand satisfaction du patient (sans précautions)

1.2.4. Raccourcir le temps de précautions (de 6 à 4 semaines) n'augmente pas le risque de dislocation

2. Autres facteurs influençant la réadaptation

2.1. Approche multimodale pour le contrôle de la douleur = meilleure participation à la réadaptation

2.2. Utilisation de la physiothérapie préopératoire = meilleur retour à la fonction

2.3. Longueur incision chirurgicale ou approche mini-invasive n'améliore pas de façon indépendante la réadaptation

2.4. Protocoles de réhabilitation rapides = retour à la fonction plus rapide

2.5. Protocoles de la gestion de la douleur préopératoire = réadaptation plus rapide

2.6. Éducation des patients = meilleure réadaptation

2.7. «Big femoral heads»

2.7.1. Taux de dislocation plus bas avec les têtes de 36mm et + pour les mêmes résultats fonctionnels

2.7.2. 36mm vs 28 mm: risque de dislocation diminué d'un facteur 8 pour les 36mm

3. Approche antérieure vs postérieure

3.1. Résultats similaires pour les deux approches

3.2. Choisir en fonction des facteurs liés au patient, la préférence du chirurgien et l'expérience du chirurgien

3.3. Aucune différence sur la stabilité de la hanche

3.4. Approche antérieure: meilleur fonction physique 3 mois post-op, mais plus grande perte de sang opératoire et augmentation des risques de transfusion sanguine.

3.5. COMPARAISON AVEC CAS CLINIQUES

3.5.1. Approche postéro-latérale

3.5.2. Approche postéro-latérale avec grosse tête fémorale

3.5.3. Approche antéro-latérale

4. Généralités

4.1. Révision anatomique

4.1.1. Type d'articulation

4.1.2. Muscles de la hanche

4.1.2.1. Grand/moyen/petit fessier, piriforme, quadriceps fémoral

4.1.3. Ligaments de la hanche

4.1.3.1. De la tête fémorale Ilio-fémoral supérieur/inférieur Ischio-fémoral Pubo-fémoral Transverse de l’acétabulum

4.2. Définition

4.3. Durée de vie

4.3.1. 10-15 ans

4.4. Étiologie

4.4.1. Fx, coxarthrose, ostéoporose, arthrite rhumatoïde juvénile

4.5. Évaluation

4.5.1. Préopératoire

4.5.1.1. Force, AA, état circulatoire bilat.

4.5.1.2. Explication intervention

4.5.1.3. Enseignement auxilaires

4.6. Présentation clinique

4.6.1. Post-op

4.6.1.1. Atrophie et diminution de force

4.6.1.2. Faiblesse abducteurs (risque luxation)

4.6.1.3. Persistance mauvais patron de marche

4.6.1.4. Focus sur retour à la mobilité, force, flexibilité et diminution de la douleur

4.7. Complications

4.7.1. Thrombophlébite, dislocation, infection, descellement, embolie pulmonaire

4.8. Précautions

4.8.1. Postérieure: flexion > 90, adduction, RI

4.8.2. Antérieure: extension, abduction, RE

4.9. Approche en physio

4.9.1. 1er jour

4.9.1.1. Ex's au lit + maintien membre sain

4.9.2. 1ère semaine

4.9.2.1. Mobilisations, ex's résistés, ex's d'équilibre

4.9.3. 12 premiers mois

4.9.3.1. Retour ROM/force initiales, équilibre unipodal, ex's fonctionnels

5. Introduction

5.1. Questionnement en stage

5.1.1. Youville, ortho ext

5.1.2. Variation précautions pour même approche