LE VIVANT ET SON EVOLUTION

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
LE VIVANT ET SON EVOLUTION par Mind Map: LE VIVANT ET SON EVOLUTION

1. Relier les besoins des cellules d’une plante chlorophyllienne, les lieux de production ou de prélèvement de matière et de stockage et les systèmes de transport au sein de la plante.

1.1. 5ème

1.1.1. Expliquer l’approvisionnement des (cellules chlorophylliennes) en eau, en sels minéraux et en dioxyde de carbone, pour satisfaire ses besoins nutritifs, en reliant les lieux de prélèvement et les systèmes de transport dans le végétal (circulation de la sève brute dans des vaisseaux conducteurs).

1.1.2. Relier l’énergie nécessaire au fonctionnement des cellules végétale à l’utilisation de dioxygène et de glucose

1.2. 4ème

1.2.1. Expliquer l’approvisionnement des cellules chlorophylliennes en eau, en sels minéraux et en dioxyde de carbone, pour satisfaire ses besoins nutritifs, en reliant les lieux de prélèvement et les systèmes de transport dans le végétal (circulation de la sève brute dans des vaisseaux conducteurs).

1.2.2. Relier la production de matière organique au niveau des cellules chlorophylliennes des feuilles à l’utilisation de lumière et de matière minérale (photosynthèse) et les lieux d’utilisation et de stockage (circulation de la sève élaborée dans des vaisseaux conducteurs).

1.3. 3ème

1.3.1. Expliquer que la nutrition minérale implique la symbiose avec des micro-organismes du sol.

2. Relier les besoins des cellules animales et végétales et le rôle des systèmes de transport dans l'organisme

2.1. 5ème

2.1.1. Relier des systèmes digestifs à des régimes alimentaires

2.1.2. Relier le passage du dioxygène des milieux de vie au niveau des appareils respiratoires aux caractéristiques des surfaces d’échanges LE CORPS HUMAIN ET LA SANTE

2.1.3. Expliquer la transformation des aliments en nutriments lors de la digestion

2.1.4. Relier la présence de micro-organismes dans le tube digestif à certaines caractéristiques de la digestion.

2.1.5. Relier l’énergie nécessaire au fonctionnement des cellules animale et végétale à l’utilisation de dioxygène et de glucose

2.2. 4ème

2.2.1. Expliquer la transformation des aliments en nutriments lors de la digestion, sous l’action d’enzymes et le passage des nutriments vers le milieu intérieur

2.2.2. Expliquer que les cellules animales utilisent de la matière organique et de la matière minérale pour produire leur propre matière organique.

2.2.3. Relier la présence de micro-organismes dans le tube digestif à certaines caractéristiques de la digestion.

2.2.4. Relier les systèmes de transport (appareil circulatoire endigué ou non ; milieu intérieur) aux lieux d’utilisation et de stockage des nutriments (besoins des cellules ; tissus de stockage).

2.3. 3ème

2.3.1. Relier les systèmes de transport et l’élimination des déchets produits au cours du fonctionnement cellulaire

2.3.2. Relier la présence de micro-organismes dans le tube digestif à certaines caractéristiques de la digestion.

3. Relier des éléments de biologie de la reproduction sexuée et asexuée des êtres vivants et l’influence du milieu sur la survie des individus, à la dynamique des populations.

3.1. 5ème

3.1.1. Relier certaines modalités de la reproduction sexuée (oviparité/viviparité ; fécondation externe/interne ; reproduction des plantes à fleurs) aux pressions exercées par les milieux.

3.1.2. Identifier des modes de reproduction asexuée

3.2. 4ème

3.2.1. Relier les modes de reproduction (sexuée et asexuée), les conditions du milieu (rareté ou abondance des ressources alimentaires, des prédateurs, des conditions physicochimiques, etc.) à la dynamique des populations

3.3. 3ème

3.3.1. Relier la reproduction asexuée à une stabilité des phénotypes entre générations.

3.3.2. Expliquer la stabilité et la diversité des phénotypes des individus d’une population par les mécanismes de la reproduction sexuée (production de gamètes apportant la moitié du patrimoine génétique de l’espèce et fécondation).

4. Relier l’étude des relations de parenté entre les êtres vivants, et l’évolution.

4.1. 5ème

4.1.1. Argumenter le degré de parenté entre des organismes actuels et/ou fossiles à partir des caractères partagés.

4.2. 4ème

4.2.1. Argumenter le degré de parenté entre des organismes actuels et/ou fossiles à partir des caractères partagés.

4.3. 3ème

4.3.1. Argumenter le degré de parenté entre des organismes actuels et/ou fossiles à partir des caractères partagés.

4.3.2. Argumenter l’histoire évolutive de grands groupes d’êtres vivants, dont Homo sapiens, en exploitant différents faits (caractères des espèces actuelles et fossiles ; liens de parenté entre espèces actuelles et/ou fossiles ; données sur les paléo milieux de vie).

5. Expliquer sur quoi reposent la diversité et la stabilité génétique des individus. Expliquer comment les phénotypes sont déterminés par les génotypes et par l’action de l’environnement. Relier, comme des processus dynamiques, la diversité génétique et la biodiversité.

5.1. 5ème

5.1.1. Identifier des caractères propres à une espèce et distinguer un caractère des formes variables qu’il peut prendre chez les individus d’une même espèce : phénotype ; influence de l’environnement sur le phénotype.

5.1.2. Repérer et relier la biodiversité aux différentes échelles du vivant (écosystème, espèces)

5.2. 4ème

5.2.1. Repérer et relier la biodiversité aux différentes échelles du vivant (écosystème, espèces)

5.2.2. Expliquer que toutes les cellules d’un individu (à l’exception des gamètes) possèdent le même nombre de chromosomes par noyau à l’issue de la mitose.

5.3. 3ème

5.3.1. Repérer et relier la biodiversité aux différentes échelles du vivant (écosystème, espèces et allèles).

5.3.2. Identifier des caractères propres à une espèce et distinguer un caractère des formes variables qu’il peut prendre chez les individus d’une même espèce : génotype et phénotype ; influence de l’environnement sur le phénotype.

5.3.3. Relier l’ADN des chromosomes au support de l’information génétique.

5.3.4. Relier l’apparition de nouveaux allèles à l’existence de mutations.

5.3.5. Expliquer la diversité et l’héritabilité de caractères par le brassage de l’information génétique associé à la méiose et à la fécondation

6. Mettre en évidence des faits d’évolution des espèces et donner des arguments en faveur de quelques mécanismes de l’évolution.

6.1. 5ème

6.1.1. Exploiter les traces fossiles permettant d’identifier les premiers organismes sur Terre.

6.2. 4ème

6.2.1. Mettre en relation les modifications de la biodiversité au cours des temps géologiques avec des faits montrant l’évolution des groupes d’êtres vivants (apparition, disparition)

6.3. 3ème

6.3.1. Mettre en relation les modifications de la biodiversité au cours des temps géologiques avec des faits montrant l’évolution des groupes d’êtres vivants (apparition, disparition, diversification et raréfaction).

6.3.2. Expliquer l’évolution des espèces par des processus de sélection naturelle en mettant en relation les caractéristiques phénotypiques d’organismes issus du hasard de la reproduction avec des conditions qui les rendent plus aptes à se reproduire.