Les maths de l'autopublication

Analyse de la situation dans le monde de l'AutoPublication ou autoédition dans le monde du livre.

Começar. É Gratuito
ou inscrever-se com seu endereço de e-mail
Rocket clouds
Les maths de l'autopublication por Mind Map: Les maths de l'autopublication

1. La fixation du prix du livre numérique

1.1. .

1.1.1. Les grandes tendances (pas en ordre d'importance ou d'efficacité)

1.1.1.1. Scénario 1: livre numérique = livre papier

1.1.1.1.1. La réalité

1.1.1.1.2. Art ou science?

1.1.1.1.3. Il faut lire les commentaires qui suivent le billet car beaucoup de témoignages d'auteurs sont précis et pertinents

1.1.1.2. Scénario 2: Les livres numériques servent à amortir les pertes du marché "papier" qui s'atrophie et dont les coûts sont en hausse.

1.1.1.2.1. Amazon à fixé le prix plafond à $9.99

1.1.1.2.2. Les maisons d'édition vont tenter de cotoyer ce prix le plus longtemps possible

1.1.1.3. Scénarion 3: Le prix n'a pas d'importance.

1.1.1.3.1. Pour réussir les auteurs doivent être des "zombies who don’t ever sleep, and are both excellent writers and marketers."

1.1.1.3.2. La "chance" est importante

1.1.1.4. Scénario 4: Le prix minimum pour un roman doit être de $2.99 pour bénéficier de la marge de profit (droit d'auteur) de 70% de Amazon

1.1.1.4.1. Tout prix inférieur nuit à l'ensemble du marché

1.1.1.4.2. Détail couteux: Amazon scrute le web et vendra tout livre à son prix le plus bas sur l'ensemble des plate-formes où il est disponible

1.1.1.4.3. Comment justifier $2.99?

1.1.1.5. Scénario 5: $.99 est le Graal ou le livre comme achat impulsif

1.1.1.5.1. Deux cas antipodaux

1.1.1.5.2. Des raisons pour et contre

1.1.1.6. Scénario 6: Le Prix dynamique

1.1.1.6.1. Jouer du prix comme on "joue" à la Bourse

1.1.1.7. Scénario

1.1.1.7.1. Un prix plancher, genre .99$ pour les livres qui sont similaires à la compétition

1.1.1.7.2. Un prix entre $7 et $10 pour les "fonds d'édition" d'auteurs qui ont une tribu

1.1.1.7.3. 15$ pour les "best-sellers"

1.1.1.8. Scénario 7: Le prix dépend de la rareté...

1.1.1.9. En vrac

1.1.1.9.1. Prix d'un eBook

1.1.1.9.2. Le prix de la gratuité

1.1.2. Conclusion

1.1.2.1. Et le livre papier? On en reparlera.

1.1.2.2. Encore une fois: Le prix n'explique pas tout. "You need to be lucky".

1.1.2.2.1. blog.walrus-books.com > 2013 > 10 > 17 > La-malediction-du-099e-ou-comment-vendre-des-textes-plutot-que-de-les-donner

1.1.2.3. L'espace physique, le linéaire, ne compte plus. La bataille quitte la librairie et les auteurs deviennent "plus égaux" à long terme,  aux yeux des lecteurs.

1.1.2.3.1. Exploration du concept de la longue traine: le manifeste original en version PDF.

2. "The Big 6" ou le déclin de l'empire à méridiens

2.1. .

2.1.1. Prologue

2.1.1.1. L'édition est dominée par une distribution orthonormée qui borne et quadrille les repères du monde du livre. Le cartel, « The big 6 », vacille actuellement, le méridien d'origine, son Greenwich, coincé : les droits d'auteurs. On ne discute donc plus en pourcentage d'un point de référence, mais du maintien du système. Distribution. Comme dans cinéma, salle et projection. Avant. Distribution. Comme dans Walmart. Encore. Distribution. Comme dans « distributio » ou répartir Répartir, comme dans droits d'auteurs

2.1.2. Développement

2.1.2.1. Le "Big 6" c'est quoi ?

2.1.2.1.1. Un infographique

2.1.2.2. Les "Bigs" de la Francophonie, c'est qui?

2.1.2.2.1. Le planisphère 2010 de l'édition française

2.1.2.3. Amazon lance le bal en défiant Macmillan

2.1.2.4. Une star est née: John Locke. Il est le premier auteur à vendre plus d'un million d'eBooks

2.1.2.4.1. La nouvelle

2.1.2.4.2. Le communiqué qui change tout!

2.1.2.4.3. Le plus important ?

2.1.2.4.4. J.L. est l'auteur du livre"How I sold 1 million eBooks in 5 months!" Pour savoir quoi en penser, une critique de Kimberley Kinrade

2.1.2.5. Réponses des "Bigs"

2.1.2.5.1. Le leader d'une technologie est toujours le plus mal placé pour faire face à la nouveauté. "How do you compete? You CTRL-ALT-DEL."

2.1.2.5.2. A ne pas faire: faire semblant!

2.1.3. Conclusion

2.1.3.1. Le livre vit une mutation de support. Ce n'est pas la première, ni la derniere. Ce qui change, c'est la structure de distribution et la nature des prescripteurs. La lecture numérique implique peut-être d'autres changements, car après tout, on parle de bombardement d'électrons. Nous y reviendrons dans un autre billet/carte. Le livre papier vit aussi une transformation avec la Production Sur Demande (PSD) ou POD en anglais. On envoit ainsi son fichier numérique à une "usine à livre" qui peut tenir dans une salle de bains. Le réseau Expresso est un exemple ( http://dltj.org/article/espresso-print-on-demand/ ). Fini les inventaires, le livre peut être commandé, pourquoi pas, chez le libraire, ou à la maison. Livraison sur place ou différée. Le monde de l'imprimerie est donc touché gravement par ces nouvelles possibilités. Un peu comme les maisons de typographies qui, pour la plupart, disparurent avec l'apparition de l'ordinateur portatif. Je vous propose un livre gratuit pour mieux comprendre le nouveau monde de l'édition: "Be the Monky" par Barry Eisler et Joe Konrath. En format: prc/epub/pdf

3. Comment se passer des cerbères peut s'avérer payant

3.1. .

3.1.1. Vous avez dit cerbère ?

3.1.1.1. Définition formelle

3.1.1.1.1. Le cerberus de la mythologie grecque

3.1.1.1.2. Mix média

3.1.1.2. Définition contextuelle

3.1.1.2.1. J'utilise le mot cerbère pour adapter l'expression fétiche « gatekeeper » des auteurs autopubliés américains. Garde-barrière, contrôleur d'accès, filtreur et, pourquoi pas, bouncer, me semble insignifiants pour décrire le rôle traditionnel des maisons d'édition dans leur privilège de décider ce qui sera ou pas publier. Le cerbère garde les portes de l'enfer. Enfer d'être rejeté. Enfer d'être publié sans pouvoir en vivre. Enfer de l'iniquité du processus d'évaluation d'un « produit » qui crie son envie d'être unique. L'industrie de l'édition, comme le maréchal-ferrant voyant M. Ford pour la première, devient caricature. Le méchant, le tenancier des rennes, voit sa vitrine éclatée au grand jour de la révolution numérique. On connait ses succès, on soupçonne sa puissance, mais, à part les auteurs et une certaine presse, on ignore son pouvoir de faire et défaire la culture et son pilonnage du paysage intellectuel. Le cerbère et l'auteur. Ou quand le lecteur remplace le cerbère comme prescripteur. Des zéros et des uns. Le binaire fait valser le cerbère. Nous sommes numériques.

3.1.1.2.2. Selon Joe Konrath:  "The Big 6 would come on to writers like a very attractive woman would come on to an eligible man. A crude analogy, but an apt one. They could pick and choose who they wanted to get into bed with, and the men were always grateful for the opportunity. After all, when a cute girl chooses you, you're flattered, excited, and you go for it, no questions asked. But that ship has sailed. Now, the attractive woman isn't the Big 6. She is now the ereader manufacturers who sell content on their online stores. Amazon, B&N, Sony, Kobo, Apple..."

3.1.1.3. La réalité financière des écrivains québécois: un aperçu statistique troublant.

3.1.1.3.1. « Première d’une série d’enquêtes portant sur les professions artistiques et de communication, cette étude sur les écrivains québécois – réalisée par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l’Institut de la statistique du Québec – concrétise une volonté de disposer de statistiques détaillées sur les artistes d’ici. Ce programme a été lancé à la demande des milieux culturels avec l’appui du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF), auquel se sont associés le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et le Conseil québécois de ressources humaines en culture (CQRHC). Voici un aperçu statistique des résultats de l’enquête. »

3.1.2. Exemples

3.1.2.1. .

3.1.2.1.1. Joe Konrath

3.1.2.1.2. Courtney Milan

3.1.2.1.3. Cyer Law

3.1.2.1.4. Peter James

4. Avant de lire...

4.1. .

4.1.1. Avertissement pédagogique

4.1.1.1. La librairie, la bibliothèque, la maison d'édition, l'agent littéraire seront là demain.

4.1.1.2. La télévision n'a pas éliminé la radio. Mais il n'y a plus de AM.

4.1.1.3. Je ne tente pas de prédire la fin du monde ou d'un modèle économique. À ma façon, je désire ordonner les bouleversements d'une industrie. 

4.1.2. Mouvance

4.1.2.1. Cette carte heuristique est un premier jet. Cela ne vous empêche pas de me critiquer et/ou de m'aider.

4.1.3. L'autopublication n'a rien de nouveau!

4.1.3.1. L'autopublication n'a rien de nouveau. Elle n'est même pas réservé aux "vaniteux": Deepak Chopra, Gertrude Stein, Zane Grey, Upton Sinclair, Carl Sandburg, Ezra Pound, Mark Twain, Edgar Rice Burroughs, Stephen Crane, Bernard Shaw, Anais Nin, Thomas Paine, Virginia Wolff, e.e. Cummings, Edgar Allen Poe, Rudyard Kipling, Henry David Thoreau, Benjamin Franklin, Walt Whitman, Alexandre Dumas, William E.B. DuBois, Beatrix Potter…  

4.1.3.2. Une liste exhaustive des auteurs "connus" autopubliés  

4.1.4. Psychorigidité?

4.1.4.1. Ici, point de discussion sur la valeur d'un livre autopublié. Comme dans toutes les sphères de la vie économique et culturellle, la qualité ne présage pas du succès d'une oeuvre mais est indispensable pour la pérennité de cette dernière.