Rapport du secteur francophone Chapitre 1

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Rapport du secteur francophone Chapitre 1 by Mind Map: Rapport du secteur francophone Chapitre 1

1. Partie 2

1.1. Consultation auprès des 5 districts francophones

1.1.1. Similarités entre les districts: - vouloir offrir un service de qualité aux élèves tout en essayant de répondre aux besoins grandissants - Financement --> s'assurer que le budget pour l'inclusion scolaire ne réduise pas le budget pour le développement de la langue française et de la culture + l'excellence en éducation scolaire

1.1.2. Différences entre les districts: - la problématique de l’augmentation accrue des effectifs scolaires du district 01 au détriment des autres districts scolaires. - les familles quittent les petites régions et vont au district 01 situé dans les grands centres - les districts demandent un financement basé sur les besoins plutôt que sur le nombre d'inscriptions

1.1.3. Conclusion: - Il n'existe pas de représentation commune du concept de l'inclusion scolaire dans les districts

2. Partie 1

2.1. 2004 Étude qui permet d'établir une description de la situation des écoles au Nouveau-Brunswick, surtout les pratiques inclusives

2.2. 2006 Un rapport a été déposé et propose 95 recommandations et échéanciers divisés en 8 thèmes

2.3. 8 thèmes

2.3.1. 1) Services offerts aux élèves: - avoir des accommodations raisonnables pour les élèves exceptionnels - établir des normes relatives au nombre d'intervenants liés aux services aux élèves exceptionnels - expérimenter le programme de la Prestation des services intégrés

2.3.2. 2) Environnement d'apprentissage - changement systémique - composition des classes - cours de métiers - immersion - programmes d'études inclusifs - gestion des comportements - 2007 création du programme des compétences essentielles

2.3.3. 3) Réponse aux besoins des élèves - on parle de la communication, les handicaps, troubles d'apprentissages, élèves doués et talentueux, autisme, évaluations et la technologie d'aide - depuis 2006, des enseignants-ressources et assistants à l'éducation reçoivent des formations sur les interventions auprès d'enfants autistes - depuis 2006, des Ipads et des ordinateurs portables sont disponibles pour les élèves avec handicap, troubles d'apprentissage et difficultés d'apprentissage - 2006, des conférences en inclusion scolaire sont données

2.3.4. 4) Intervention précoce et transition du préscolaire au scolaire - Depuis 2007, il y a une évaluation des élèves préscolaire pour déterminer s'ils sont à risque de connaître des difficultés à l'école - 5 conseillères en transition scolaire, soit 1 par district - une trousse a été créée et distribuée aux parents

2.3.5. 5) Collaboration et communication continue - Établir un plan de communication afin d'établir une ouverture d'esprit et des attitudes positives envers les personnes ayant des handicaps

2.3.6. 6) Définition de l'inclusion scolaire - un préambule doit être ajouté à la loi sur l'éducation pour faire valoir les valeurs et les principes de l'inclusion scolaire

2.3.7. 7) Obligation de rendre compte - processus de reddition de comptes qui encouragent des pratiques inclusives et efficaces - plan provincial, plans des districts scolaires et les plans d'amélioration des écoles - Évaluation des écoles qui permet de déterminer les points sur lesquels ils doivent travailler

2.3.8. 8) Définition des rôles, formation et évaluation du personnel - compétences essentielles à l'inclusion, perfectionnement professionnel, rôles et responsabilités du personnel scolaire

3. Partie 3

3.1. Consultation auprès du personnel des écoles, des élèves et des parents

3.1.1. Similarités auprès du personnel des écoles: - Dans les écoles ou la direction a une attitude favorable face à l'inclusion scolaire, les enseignants semblent mieux gérer les différences - Encore beaucoup d'enseignements magistral, autant au primaire qu'au secondaire

3.1.2. Différences auprès du personnel des écoles: - Les membres du personnel des écoles primaires semblent plus ouvert à l'inclusion scolaire que ceux du secondaire. - Le manque de collaboration et de leadership entraîne parfois l'essoufflement du personnel scolaire

3.1.3. Consultations auprès des élèves: - les élèves des classes régulières ont avoué ne pas toujours savoir comment approcher un élève ayant un handicap ou un problème d'apprentissage. - dans certaines écoles, les élèves ayant des besoins spéciaux se retrouvent à l'écart des autres puisqu'ils ne sont pas toujours dans les classes régulières. - les élèves du secondaire ayant un handicap ou des problèmes d'apprentissages ne peuvent pas toujours choisir des cours selon leurs intérêts. - les élèves qui ont des problèmes d'ordre social aiment les classes alternatives

3.1.4. Consultations auprès des parents: - Tous les parents d'enfants ayant un handicap ou problèmes d'apprentissage rencontrés ont fait un tableau des défis que rencontrent. - Souvent ces enfants ont peu de vrais amis - Il y a peu d'occasions ou leurs enfants se retrouvent avec les autres élèves de l'école. - Les parents ne connaissent pas toujours les ressources et services disponibles pour les enfants

4. Partie 4

4.1. Consultation auprès des intervenants et des partenaires

4.1.1. Similarités: - Nécessité d'une action concertée entre les différents intervenants gourvernementaux ou sociaux qui travaillent avec l'élève --> 1 enfant = 1 dossier - Il faudrait avoir un service d'aide continue pour les parents - Assurer des services aux enseignants et aux parents durant la transition entre le préscolaire et la maternelle, entre l'école primaire et le secondaire, puis entre le secondaire et le postsecondaire

4.1.2. Différences: - Pour plusieurs, il ne faut pas perdre de vue l'objectif de préserver et de promouvoir la culture et la langue française. - D'autres sont préoccupés par cette mission car elle entraîne des coûts élevés - Une autre préoccupation est le manque de ressources françaises.

4.2. Conclusion: - Plus un organisme est près de la salle de classe, plus il devient critique à l'égard des techniques utilisées et du manque de ressources en salle de classe. - Plus un organisme est loin de la salle de classe, plus il devient critique au sujet de la mission des écoles francophones et du besoin de collaboration entre les différents intervenants - Tous semblent en faveur de la philosophie de l'inclusion scolaire. - Certains croient que l'objectif de l'inclusion scolaire est inatteignabe.

5. Partie 5

5.1. Résultats d'analyse

5.1.1. 12 thèmes

5.1.1.1. 1) Leadership

5.1.1.1.1. MÉDPE: - Plusieurs projets reliés à l'inclusion * programme de littératie au primaire * conseillères en transitions scolaire pour l'entrée à la maternelle * évaluation précoce à la petite enfance * école communautaire * école orientante * mise en oeuvre et formation du PI * formation sur l'autisme

5.1.1.1.2. Districts scolaires: - Les dirigeants des districts ont communiqué leurs visions et projets qu'ils aimeraient réaliser * formation en différenciation pédagogique

5.1.1.1.3. Écoles: - L'ensemble des 22 écoles visitées démontrent un mouvement vers l'inclusion - CAP qui permettent aux enseignants de se rencontrer pour trouver des stratégies et travailler sur un objectif commun - Les directions avouent avoir peu ou pas du tout de formation sur l'inclusion

5.1.1.2. 2) Rôles et responsabilités

5.1.1.2.1. Directions d'écoles: - Elles assurent un accompagnement pédagogique et guident le personnel lors la mise en application de pratiques gagnantes - Elles gèrent les rencontres d'équipe stratégique - Elles assurent un lien étroit entre l'école et le parent afin d'avoir une collaboration saine

5.1.1.2.2. Agents pédagogiques: - Responsables du milieu propice à l'apprentissage et du dossiers des services aux élèves - Responsables de différents intervenants: psychologues, conseillers en orientation, enseignants-ressources et assistants en éducation

5.1.1.2.3. Enseignants-ressources: - Reçoivent beaucoup de diagnostics d'élèves qui expliquent un comportement ou une difficulté d'apprentissage. - Ça entraîne plus de plan d'intervention et de suivis - Accompagnement des enseignants en salle de classe - Rarement impliqués à l'élaboration des nouveaux programmes d'études

5.1.1.2.4. Enseignants en salle de classe: - Ressentent beaucoup de pression = surcharge de travail - Stressés par toutes les attentes du système scolaire - Au secondaire, plusieurs enseignants préparent les élèves pour les évaluations du Ministère. Ne voient pas tout le programme d'études

5.1.1.2.5. Assistants en éducation: - Manque de communication entre enseignant, assistant en éducation et les parents. - Ils jouent parfois le rôle d'enseignant auprès de certains élèves - Certains parents disent n'avoir jamais rencontré l'enseignant de leur enfant

5.1.1.2.6. Conseillers en orientation: - Seulement dans les écoles secondaires sauf dans quelques projets pilotes au primaire - Aimeraient être impliqués dans la résolution de conflits entre les élèves - Certains ont souligné une lacune dans leurs habiletés à guider les élèves ayant un handicap ou une difficulté d'apprentissage.

5.1.1.2.7. Psychologues: - Font rarement du counselling auprès des élèves puisqu'ils passent beaucoup d'évaluations

5.1.1.3. 3) Enseignement et apprentissage

5.1.1.3.1. Différenciation pédagogique: - Stratégie qui permet de répondre aux besoins d'un plus grand nombre d'élèves dans la salle de classe - L'enseignant fournit différentes manières d'apprendre - La plupart des enseignants ont reçu une formation sur la différenciation pédagogique

5.1.1.3.2. Modèle de la littératie: - Les enseignants de la maternelle à la 2e année semblent connaître et appliquer les stratégies nécessaires pour enseigner la communication orale et écrite - Les mentors en littératie utilisent la technique du modelage en salle de classe - Les mentors travaillent de près avec les élèves qui ont besoin de plus d'aide - Ils sont aussi un guide pour l'enseignant en salle de classe

5.1.1.3.3. Les technologies en salle de classe: - Beaucoup de tableaux interactifs, des I-Pod, ordinateurs portables, numériseurs, logiciels etc. - On doit trouver des moyens d'utiliser cette technologie pour que les projets deviennent inclusifs

5.1.1.4. 4)Formation initiale et continue

5.1.1.4.1. Formation initiale: - La formation offerte par l'Université de Moncton n'est pas suffisante pour outiller les enseignants au niveau de l'inclusion scolaire. - On demande que le nombre de cours reliés aux stratégies et aux pratiques inclusives soit augmenté. - La formation des assistants en éducation s'offre seulement au CCNB de Campbellton. Il est donc difficile pour les districts du sud-est d'avoir des personnes qui ont reçu la formation. - La formation des psychologues demeure une inquiétude puisque l'exigence du doctorat semble être une embuche

5.1.1.4.2. Formation continue: - Plusieurs se disent intéressés à poursuivre une formation - Les enseignants-ressources voudraient participer aux formations concernant les programmes d'études, surtout en français et en mathématiques - Les assistants en éducation voudraient suivre des formations au même titre que les enseignants

5.1.1.4.3. Certification des maitres: - Il faudrait avoir plus de cours en inclusion scolaire, pédagogie universelle et en différenciation pédagogique. - D'autres aimeraient apporter des changements au certificat d'aptitude à la direction des écoles. - D'autres souhaiteraient la création d'un certificat en enseignement-ressource pour assurer une certaine expertise

5.1.1.5. 5) Structures de collaboration:

5.1.1.5.1. Équipes collaboratives: - L'équipe stratégique travaille pour le bien-être de l'élève. Plusieurs intervenants sont impliqués dont la direction de l'école, l'enseignant-ressource, psychologue scolaire, travailleur social etc. - Les conseillères en transition scolaire évaluent les enfants en vue de la rentrée à la maternelle. Ensuite, elles collaborent avec l'école et les parents des enfants à risque pour permettre une meilleure transition. - Les enseignants de littératie fournissent aux enseignants des stratégies à modeler en classe et les accompagne au besoin. - Les équipes qui découlent des CAP se rencontrent par exemple le mercredi après-midi afin de discuter, planifier, analyser les résultats des élèves dans le but de les améliorer.

5.1.1.5.2. Défis: - Il y a un manque de collaboration entre l'enseignant, l'enseignant-ressource et l'assistant en éducation. - Plusieurs assistants sont seulement informés des activités pédagogiques lorsqu'ils arrivent en classe

5.1.1.6. 6) Équité

5.1.1.6.1. La dualité du système d'éducation au N.-B.: - Respect de la dualité linguistique et culturelle - l'élève reçoit les mêmes services au district anglophone ou francophone - Important de recevoir le financement qui permettra d'offrir les mêmes services que les gens des districts anglophones

5.1.1.6.2. Les particularités des différentes régions francophones du N.-B.: - Les écoles du centre et du nord de la province se vident d'une partie significative de leur effectif scolaire et celles du districts 01 voient le leur augmenter. - Dans les districts 03, 05, 09 et 11, la réduction du nombre d'élèves a un impact direct sur les services et sur les cours au choix. - Les enseignants du secondaire doivent enseigner plusieurs matières différentes, donc plus de cours à préparer. - Au primaire, il y a un grand nombre de classes multiprogrammes

5.1.1.7. 7) Financement et reddition de comptes

5.1.1.7.1. - Il existe trop de représentations différentes sur l’inclusion. - Important d’établir des paramètres clairs pour les différents intervenants auprès d’un élève - Les pratiques éducatives varient beaucoup d’une école à une autre et même entre les classes d’une même école. - Important de remettre un programme d’évaluation des écoles afin de leur permettre de cibler leurs forces et défis.

5.1.1.8. 8) Plan d'intervention

5.1.1.8.1. - Outil indispensable - Un PI est élaboré pour tous les élèves du primaire qui ont des difficultés - Toutefois, le PI tel qu’il est présentement convient plus ou moins aux écoles secondaires - Étapes à suivre : L’enseignant doit commencer par faire un plan d’action et l’envoyer à l’équipe stratégique. Ensuite, l’équipe stratégique des nouvelles stratégies ou élabore un PI. Il ne faut surtout pas oublier d’en informer les parents.

5.1.1.9. 9) Milieu propice à l'apprentissage

5.1.1.9.1. - La gestion des comportements peut parfois être un problème. Les nombre de cas complexes et de problèmes de santé mentale augmente grandement. - Il y a un manque de ressources à ce niveau. Dans certains cas, les conseillers en orientation doivent intervenir. Ceux qui s’occupent d’un tel dossier reçoivent une formation de base dans le domaine. - Dans la plupart des écoles, il y a un intervenant ou mentor en comportement. - Pour les problèmes de santé mentale, on note un manque de communication entre l’école et les Services de la santé mentale.

5.1.1.10. 10 ) Écoles secondaires

5.1.1.10.1. - Au secondaire, les élèves doivent apprendre à travailler avec plus de 4 enseignants différents. Ils doivent donc développer de bonnes stratégies. - Les enseignants doivent eux aussi avoir des bonnes stratégies puisqu’ils enseignent plus de 100 élèves par jour. - Ils doivent apprendre rapidement à connaitre les élèves pour mieux les aider dans leurs apprentissages. - Le PI ne répond pas aux besoins du niveau secondaire. - La transition du primaire au secondaire pose problème. Les élèves du primaire qui avaient des accommodations se retrouvent souvent sans aide. - La mission éducative du primaire et du secondaire est différente.

5.1.1.11. 11) Enseignement alternatif

5.1.1.11.1. - Plusieurs types de regroupements existent dans les écoles - Regroupement à temps partiel: Dans la classe, un assistant en éducation travaille avec un élève ou un groupe d'élève pour une période ou même pour une partie de la journée - Au secondaire, durant une période un groupe d'élève avec les mêmes difficultés travaillent avec un assistant ou un enseignant-ressource - Regroupement à temps plein: un enseignant enseigne toute l'année à un groupe en difficulté - un élève avec un handicap ou déficience intellectuelle est sorti du groupe et travail avec un assistant durant toute l'année scolaire. - Centres alternatifs: Un enseignant travail avec un groupe d'élève ayant des difficultés sociales qui les empêchent d'être avec les autres élèves.

5.1.1.12. 12) Résolution de conflits et processus de médiation

5.1.1.12.1. - Les parents sentent qu'ils sont pris dans un système où ils ne peuvent pas faire entendre leur voix. - Ils voudraient pouvoir faire appel de certaines décisions prisent concernant leurs enfants