Coproduction de l'innovation

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Coproduction de l'innovation by Mind Map: Coproduction de l'innovation

1. ENJEUX DE LA COPRODUCTION

1.1. Concevoir un projet au bénéfice immédiat et/ou mesurable pour chacun

1.1.1. Économie circulaire

1.1.2. Kalundborg Symbiosis

1.1.3. Exposer clairement l'intérêt et le bénéfice de chaque partie prenante, le mettre en débat

1.1.3.1. Gouvernance, le management totalitaire

1.1.3.2. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

1.2. Débattre des conditions d'équilibre social inhérents à la dite innovation

1.2.1. Convivialité

1.2.2. Innovation départements

1.2.3. Bimby

1.2.4. Se demander quel projet de sociétés nous souhaitons construire

1.2.4.1. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

1.3. Question de la transférabilité des outils de la sphère internationale à la sphère française

1.3.1. Innovation managériale locale

1.3.2. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

1.4. Gérer le passage à l'échelle : association d'un niveau "micro" pragmatique et réaliste à un niveau "méta" possible

2. JEU D'ACTEURS

2.1. Croiser les ressources publiques et privées

2.1.1. Conduire une évaluation tripartite permanente

2.1.2. Identifier de manière objective les forces, faiblesses, dépendances de chaque acteur partie prenante, ainsi que leurs finalités.

2.1.2.1. Management totalitaire

2.1.2.2. Crowdfunding - philosophie

2.1.3. Les territoires numériques de demain

2.2. Puissance publique

2.2.1. Appuyer l'innovation sur un écosystème durablement structuré (preuve de réelle motivation hors le financement).

2.2.2. La puissance publique peut intervenir dans un second temps après qu'une énergie autre ait initié le projet.

2.2.2.1. Projet darwin

2.2.2.2. Cycles courts

2.2.3. Penser les territoires d'usage, en dehors des circonscriptions administratives, pour agir efficacement

2.2.3.1. Les territoires numériques de demain

2.3. "Makers" vs "Technos" : faire confiance à ceux qui font et remettre en cause la posture de sachant

2.3.1. Développeur vs culture numérique

2.3.2. Kalundborg Symbiosis

2.3.3. Politiques publiques (French Tech)

2.3.4. Partage Savoir-Faire (X. Comtesse)

2.3.5. Ne pas oublier les usagers et reconnaitre les participants

2.3.5.1. Vous avez dit coproduction

2.3.5.2. Crowdfunding

2.3.5.3. Innovation départements

2.3.5.4. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

2.3.5.5. Désintermédiation bancaire et sagesse des foules

2.3.5.6. Gouvernance contributive

2.3.6. Reconnaître la compétence des usagers (sans infantilisation)

2.3.6.1. Bimby

2.3.6.2. Retour sur : Territoires, nous sommes innovation

2.3.6.3. Désintermédiation bancaire et sagesse des foules

2.3.6.4. Gouvernance contributive

2.4. Favoriser les concurrences en ne réservant pas les politiques d'innovation aux seuls grands groupes.

2.4.1. Développeur vs culture numérique

2.4.2. Les territoires numériques de demain

2.4.3. Innovation Marchés Publics

2.4.4. Produire de petits programmes qui encouragent les innovateurs à chercher des solutions collectives plus que de grandes machines à tout faire.

2.4.4.1. Quand le service public change de logiciel, c'est au capital qu'il s'abreuve

2.4.5. S'appuyer sur les acteurs locaux, impliqués les acteurs de la cité dans les changements qui le concerne directement

2.4.5.1. Gouvernance contributive

3. METHODE

3.1. Ne pas se référer à des solutions ayant fonctionné ailleurs pour évaluer le projet

3.1.1. Développeur vs culture numérique

3.1.2. Partir des usagers et de leurs besoins, et non pas de solutions pré-établies

3.1.2.1. Retour sur : Territoires, nous sommes innovation

3.2. Accepter de ne pas savoir ni connaitre les modèles préétablis, assumer une approche itérative, ré-évaluer les critères d'évaluation et de décision, les mettre en débat.

3.2.1. Développeur vs culture numérique

3.2.2. Gilberto Gil

3.2.3. Gouvernance le management totalitaire

3.2.4. French tech

3.2.5. Pensées partagées

3.2.6. Labfab Rennes

3.2.7. La Ferme cultive les imaginaires politiques

3.2.8. Chacun cherche son écosystème

3.2.9. Sortir des logiques d'appel d'offres, passer de la demande de solution à l'énoncé du besoin

3.2.9.1. Développeur vs culture numérique

3.2.9.2. Kalundborg Symbiosis

3.2.9.3. Innovation Marchés Publics

3.2.10. Assumer notre propre créativité et une approche en périphérie

3.2.10.1. Développeur vs culture numérique

3.2.10.2. Gilberto Gil

3.2.11. Posture entrepreneuriale nécessaire pour transformer l’action publique

3.2.11.1. Départements en mouvement

3.2.12. Substituer à la valeur de concurrence, celle de la coopération

3.2.12.1. Retour sur : Territoires, nous sommes innovation

3.2.12.2. Innovation Marchés Publics

3.2.13. Favoriser l'expérimentation plutôt que la théorisation

3.2.13.1. Partage Savoir-Faire (X. Comtesse)

3.2.13.2. Innovation Marchés Publics

3.3. Être d'abord un espace de débat, dans un véritable écosystème

3.3.1. Travailler en permanence la confiance entre les partenaires et préciser les intérêts de chacun. Au delà du projet travailler sur le territoire à un terreau de confiance réciproque dans le cadre d'un écosystème structuré au long cours et appuyé sur une histoire, un engagement concret.

3.3.1.1. Kalundborg Symbiosis

3.3.1.2. Labfab Rennes

3.3.1.3. French tech

3.3.1.4. Management totalitaire

3.3.1.5. Territoires catalyses innovation (Rapport Oural)

3.3.1.6. Départements en mouvement

3.3.1.7. La Ferme cultive les imaginaires politiques

3.3.1.8. Gouvernance contributive

3.3.1.9. Chacun cherche son écosystème

3.3.2. Assumer les conditions de rétroaction inhérentes au débat et à la coproduction, investir ces espaces d'échange et la préparation de ces temps. Remettre du politique dans les conditions de coproduction de l'innovation. Ce dans le long terme

3.3.2.1. Politiques publiques

3.3.2.2. Commun, essai sur la révolution

3.3.2.3. Vous avez dit coproduction

3.3.2.4. Crowdfunding

3.3.2.5. Quand le service public change de logiciel, c'est au capital qu'il s'abreuve

3.3.2.6. La Ferme cultive les imaginaires politiques

3.3.2.7. Théories de la réconciliation

3.3.3. Eclairer les conditions et la nature de l'écosystème en charge de la coproduction et intégrer le currency dans les façons d'évaluer la valeur des flux

3.3.3.1. Curitiba

3.3.3.2. Crowdfunding

3.3.3.3. Chacun cherche son écosystème

3.3.3.4. S'accorder sur le sens de la dite innovation et de son intérêt social

3.3.3.4.1. Vous avez dit coproduction

3.3.3.5. Assumer l'horizontalité des process et travailler à développer une culture de la responsabilité

3.3.3.5.1. Vous avez dit coproduction

3.3.3.5.2. Territoires catalyses innovation (Rapport Oural)

3.3.3.5.3. La Ferme cultive les imaginaires politiques

3.3.4. Assumer la transversalité et privilégier une culture du dialogue

3.3.4.1. Gilberto Gil

3.3.4.2. Curitiba

3.3.4.3. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

3.3.4.4. Gouvernance contributive

3.3.4.5. Chacun cherche son écosystème

3.3.5. Créer des lieux de partage qui permettent la mise en réseau et en assurer la cogestion pour éviter d'en faire des lieux totémiques

3.3.5.1. Gouvernance contributive

3.3.5.2. Partage Savoir-Faire (X. Comtesse)

3.4. Travailler une culture de l'innovation

3.4.1. Développeur vs culture numérique

3.4.2. Curitiba

3.4.3. Quand le service public change de logiciel, c'est au capital qu'il s'abreuve

3.4.4. Dépasser un cadre juridique trop strict et préalablement arrêté

3.4.4.1. Labfab Rennes

3.4.4.2. Innovation Marchés Publics

3.4.4.3. Faciliter l'expérimentation législative

3.4.4.3.1. Territoires catalyses innovation (Rapport Oural)

3.4.4.3.2. Innovation Marchés Publics

3.4.5. Privilégier toutes les conditions d'agir commun aux conditions de bien commun

3.4.5.1. Gouvernance, le management totalitaire

3.4.6. Diffuser des bonnes pratiques mises en place ailleurs

3.4.6.1. Départements en mouvement

3.4.6.2. Gouvernance contributive

3.4.7. Aller à la rencontre de l'altérité

3.4.7.1. Voyages "fact-finding missions"

3.4.7.1.1. Partage Savoir-Faire (X. Comtesse)

3.4.8. Travailler la fabrication de l’acceptation de l’innovation

3.4.8.1. Départements en mouvement

3.4.9. Dépasser les blocages culturels concernant le financement de l'innovation (crowdfunding, ingénierie financière)

3.4.9.1. Retour sur : Territoires, nous sommes innovation

3.4.9.2. Désintermédiation bancaire et sagesse des foules

3.4.10. Penser un monde qui évolue au rythme du numérique : le digital comme levier du changement

3.4.10.1. Les territoires numériques de demain

3.4.10.2. Quand le service public change de logiciel, c'est au capital qu'il s'abreuve

3.4.10.3. Théories de la réconciliation

3.5. Assumer un groupement qui se construit au fur et à mesure

3.5.1. Labfab Rennes

3.5.2. Ne pas poser de bases de valeurs qui ne pourraient pas faire l'objet de débat permanent et contradictoire donc construire la gouvernance au fur et à mesure du projet

3.5.2.1. Gouvernance, le management totalitaire

3.5.3. Intégrer la possibilité de suites contractuelles dans le cadre de la commande publique

3.5.3.1. Innovation Marchés Publics

3.6. Structurer des éléments lisibles de représentation et d'appropriation

3.6.1. French tech

3.6.2. Cycles courts

3.6.3. S'assurer de partager les éléments de vocabulaire

3.6.3.1. Mots maux

3.6.3.2. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

3.6.3.3. Chacun cherche son écosystème

3.6.4. Avancer masquer si nécessaire

3.6.4.1. Grind

3.6.5. Ne pas multiplier les dispositifs innovants

3.6.5.1. Territoires catalyses innovation (Rapport Oural)

3.7. Etre clairs dès le début sur les conditions de propriété intellectuelle

3.7.1. Labfab rennes

3.8. Concevoir le projet comme capable d'assurer un maillage territorial

3.8.1. Cycles courts

3.8.2. Labfab

3.8.3. Théories de la réconciliation

3.9. Intégrer le temps de l'innovation

3.9.1. Assumer le travail d'évangélisation

3.9.1.1. Cycles courts

3.9.2. Intégrer une approche sur le "après"

3.9.2.1. Crowdfunding

3.10. Mettre l’humain et le culturel au centre de la conduite du changement

3.10.1. Innovation managériale locale

3.10.2. Les territoires numériques de demain

3.10.3. Dépasser l'épuisement des sciences de gestion traditionnelles, notamment du nouveau management public

3.10.3.1. Coconception et coproduction ne sont pas neutres politiquement

4. GOUVERNANCE

4.1. Investir la recherche de consensus tout en travaillant à éviter l'inertie

4.1.1. Labfab Rennes

4.1.2. Gouvernance contributive

4.2. in fine accepter la responsabilité de celui qui porte le risque

4.2.1. Labfab Rennes

4.2.2. Darwin

4.3. Privilégier des systèmes décentrés, autonomes et connectables (open source)

4.3.1. Crowdfunding philosophie

4.3.2. Gouvernance contributive

4.3.3. Partage Savoir-Faire (X. Comtesse)

4.3.4. Chacun cherche son écosystème

4.4. Repenser les formes de leadership au sein de la sphère publique

4.4.1. Innovation managériale locale

4.4.2. Se poser la question de ce qu'est une action publique et par qui peut-elle être portée

4.4.2.1. Retour sur : Territoires, nous sommes innovation

4.4.3. Être prescripteur de questions et non de réponses

4.4.3.1. Retour sur : Territoires, nous sommes innovation

4.4.3.2. Gouvernance contributive

4.4.3.3. Chacun cherche son écosystème

4.4.3.4. Innovation Marchés Publics

4.4.4. Technologies relationnelles : se positionner comme médiateur et accepter les conditions de partage

4.4.4.1. Les territoires numériques de demain

4.4.4.2. Gouvernance contributive

4.4.4.3. Chacun cherche son écosystème