Orthographe cycle 3 : pistes pédagogiques

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Orthographe cycle 3 : pistes pédagogiques by Mind Map: Orthographe cycle 3 : pistes pédagogiques

1. Amener les élèves à se repérer dans le système orthographique du français

1.1. Construction commune, en plusieurs séances, d'une typologie des erreurs, qui peut évoluer (cf. attitude réflexive)

1.2. Etude transversale du rôle d'une lettre (s, x, t,e...) [cf. mettre les élèves en situation de recherche]

1.3. Mettre en avant les grandes réguarités (conjugaison, lexique, accords) plutôt que les exceptions. Y compris dans les affichages et traces écrites. (cf. suivre un principe de rentabilité)

2. Favoriser métacognition et attitudes réflexives

2.1. Questions des plus générales aux plus particulières

2.1.1. L'orthographe, à quoi ça sert?

2.1.2. D'où ça vient?

2.1.3. Comment ça s'apprend?

2.1.4. En combien de temps?

2.1.5. Est-ce normal de faire beaucoup de "fautes"?

2.1.6. Quelles erreurs est-ce que je fais souvent? Pourquoi? comment les éviter / les corriger?

2.2. Favoriser tous les dispositifs où l'élève explique l'orthographe d'un mot - ON PART DES GRAPHIES D'ELEVES (erronées ou correctes)

2.2.1. Phrase dictée du jour

2.2.2. Dictée négociée en atelier

2.2.3. Entretiens métagraphiques

2.2.4. Phrase dictée/donnée

2.2.5. Dictée dans faute (Angoujard)

2.2.6. ...

2.3. Mettre les élèves en situation de recherche, de construction (progressive) de la compréhension de systèmes - ON PART DE GRAPHIES NORMÉES (cf. amener les élèves à se repérer dans le système orthographique)

2.3.1. Chantiers d'orthographe (cf. Danièle Cogis)

2.3.2. Phrase donnée du jour

2.3.3. Résolution de problème s'appuyant sur un corpus

2.3.4. Activités de tri

2.3.5. Adopter une démarche scientifique (cf. Carole Tisset)

3. Programmation / progression

3.1. Utiliser des outils communs dans le cycle, qui suivent les élèves : affichage, mot/phrase repère, dictionnaire orthographique, tableaux de conjugaison identiques, répertoire...

3.2. Programmation

3.2.1. en terme de contenus

3.2.1.1. Etablir une programmation de cycle simple, allégée pour viser l'essentiel (cf. principe de rentabilité).

3.2.1.1.1. PRENDRE LE TEMPS d'installer une compétence orthographique durable : un nouveau point d'orthographe grammaticale par période semble un bon rythme. On ne peut espérer "régler" la question de l'accord de l'adjectif en 2 séances!

3.2.2. en terme d'usages et de contexte

3.3. Progression qui tiennent compte des besoins des élèves et donc qui intègre une certaine souplesse.

3.3.1. Mettre en place des indicateurs fiables sur tout le cycle et éventuellement en cours d'année. (Ex.: un court texte dicté chaque année et/ou en cours d'année. Correction non donnée aux élèves!)

3.4. Adopter une évaluation objective

3.4.1. Evaluer ce qui a été vraiment travaillé.

3.4.2. Adopter une évaluation positive, et qui mesure les progrès des élèves plutôt les écarts à la norme. cf. N. Catach : Sur une dictée de 100 mots, si 80 sont réussis, le score est 80/100 !

4. Relier orthographe et production d'écrits

4.1. Partir des erreurs effectivement constatées en production écrite.

4.2. Développer des attitudes de vigilance orthographique en production d'écrit

4.2.1. Signe de doute orthographique pendant l'écriture et à la relecture immédiate.

4.2.2. Forger ces attitudes et compétences de révision en organisant une révision collective d'un même texte.

4.2.3. Révision orthographique personnelle si possible différée, et ciblée sur un point d'orthographe ou limitée à une partie du texte. Sans soulignement de l'enseignant.

4.3. Mettre à disposition tous les outils nécessaires (dictionnaire, listes de mots, tables de conjugaison, cahier d'orthographe...)

4.4. Les exercices d'entraînement doivent inclure de brefs exercices d'écriture à contraintes.

5. Suivre un principe de rentabilité

5.1. Gagnons du temps: et si on évitait les exercices inutiles? [inutilement simples, inutilement complexes, ou inutilement identiques]

5.2. Cibler les connaissances grammaticales qui servent vraiment des aptitudes orthographiques

5.3. Renoncer à des règles "scolaires" complexes abondant en métalangage qui arrive trop tôt. Penser à des procédures utilisables et à des "collections" compilées dans un cahier ou affichées.

5.4. Définir les besoins prioritaires des élèves (à partir de production d'écrits ou d'évaluations diagnostiques)

5.5. Orthographe lexicale (ou grammaticale!) : tenir compte de la fréquences lexicale et phonographique

5.5.1. Fréquence des mots dans la langue ou leur utilité pour l'élève.

5.5.2. Fréquence d'une graphie pour un son

5.5.3. Verbes les plus courants avec distinction marques audibles/inaudibles (cf. progression)

6. Les recommandations officielles

6.1. Extrait du document d'accompagnement ORLF 2005

6.2. Plaquette "L'orthographe et son enseignement" 2012