Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

Différentes approches des troubles mentaux  by Mind Map: Différentes approches
des troubles mentaux 
0.0 stars - reviews range from 0 to 5

Différentes approches des troubles mentaux 

Psychalanytique

S. Freud

Point de vue topique

1ère topique, Conscient, Pré-conscient, Inconscient

2ème topique, Moi (système adaptatif réalité externe / pulsions), Surmoi, Ca (pulsions agressives)

Point de vue dynamique

conflits entre pulsions

conflits pulsions / mécanismes de défense

Point de vue économique

aspect quantitatif des forces

Association libre

levée des refoulements

résistance

transfert

Point de vue génétique / Stades

Fixation/Régression, fixation : pulsion se fixe sur un objet = obstacle au dvpmt, régression, temporelle, formelle, topique

Stade oral, 0-12 mois, cavité buccale

Stade anal, 12-36 mois, opposition aux parents

Stade phallique, 3 - 4 ans, angoisse castration (garçon) / manque (fille), curiosité infantile, fantasme scène primitive, théories infantiles fécondation / naissance

Complexe oedipien, 5 - 6 ans, pulsion : père ou mère

Période de latence, déclin conflit oedipien, sublimations = autres objets satisfaction

Théorie des relations objectales

Winicott & Malher

interactions mère - enfant

introjection des figures symboliques

séparation / individualisation

Ego Psychologie

A. Freud & Spitz

éléments conscients de la personnalité, Anna Freud

Moi = structure indépendante qui favorise équilibre environnement/personne

Théorie psychodynamique

dynamisme interne de la personne, le patient choisit à son rythme les pbmatiques qu'il veut aborder

Critiques

scientificté

aliénation

terminable ?

Behavioriste

Pavlov

Skinner

Bandura

Principes

Comportement, réponses couvertes, réponses ouvertes, schéma stimulus-réponse

Conditionnement classique, 1 - SI (nourriture) = RI (salivation), 2 - SI (nourriture) + SN ( cloche) = RC (salivation), 3 - SC ( cloche) = RC (salivation)

Inhibation réciproque, Wolpe, réponses inhibitrices de l'anxiété, nouveau comportement incompatible avec comportement habituel inadapté

Conditionnement opérant, boîte de Skinner, renforcement positif, répétition, renforcement négatif, évitement, extinction, abs de csq + ou - à une action, aversion

Techniques

contre conditionnement & inhibition réciproque

habituation, à une situation anxiogène via relaxation

exposition in vivo, habituation réponses physiologiques, exctinction comportements

renforcement positif, fréquence ou force comportement augmente, ex : jetons cez patients schyzophrènes

renforcement négatif, interruption stimulus aversif renforce comportement, ex : agoraphobie

Principe de Premack, comportement peu probable augmenté grâce à comportement fréuent, ex : rumination négative -> pensée positive pour déprime

Façonnement progressif, renforcement des comportements proches, ex : positiver tous les petits comportements affirmés = affirmation

généralisation stimulus, transfert apprentissage à autres situations

exctinction, comportement n'est plus suivi d'un renforcement, ex : ne pas prêter attention aux patients hystériques

aversion, comportement diminué à cause d'un stimulus déplaisant, ex : cure de dégoût alcooliques

Bio feedback, signal physiologique -> stimulus auditif ou visuel, ex : modif respiration = relaxation

Apprentissage vicariant, modèle montrant un comportement souhaité, auto contrôle : connaissance des objectifs

Critiques

méthodologie de laboratoire

disparition du symptome ?

négligence phénomènes psychiques, comportement couvert -> évolution vers cognitivisme

Humaniste

Approche centrée sur la personne (Rogers)

créativité personnelle, réalisation, maturité, résolution problème

tendance actualisante

non-directivité, congruence / authenticité du thérapeute, considération positive / non-jugement, écoute empathique

processus thérapeutique, développer confiance & estime de soi du client, accompagner sans conseils ni interprétations

Théorie de la motivation et des besoins (Maslow)

pyramide des besoins, 5 - Besoin de créativité, 4 - besoin de reconnaissance, 3 - besoin d'appartenance, 2 - besoin de sécurité, 1 - besoins physiologiques

Gestalt thérapie (Perls)

réaction à l'associationnisme, associationnisme : met en lien tb mental + cause spécifique, XXè siècle

Plusieurs principes, notion de forme, un "tout" qui se détache sur un fond, perception & sensation, pas de correspondance propriété du percet/expérience perceptive, Lois d'organisation perceptive, proximité, similitude, continuité, notion de bonne forme, tout et parties

Trouble thérapeutique = Gestalts inachevés, besoins physiques ou psychiques insatisfaits, situations inachevés, sentiments non exprimés, revivre les gestalts inachevés, être conscient de tous les aspects de son expérience, expérience de "l'ici et maintenant", réassembler les gestalts inachevés, retoruver un soi authentique, unité corps-psyché, totalité individuelle

Critiques

Efficacité du modèle peu ou pas démontrée

Autres approces contemporaines, entretien motivationnel, thérapie d'acceptation et d'engagement, psychologie positive

Cognitiviste

Albert Ellis

Aaron Beck

Principes

Pensées automatiques préconscientes = monologues intérieurs, situations qui influencent façon d'interpréter situation, MCT

Schémas cognitifs, inconscients & stockés en MLT, cognitions fondamentales stables & inconscientes, interprétations personnelles de la réalité, activés par évènements de vie spécifiques, schémas inconditionnels négatifs vs. positifs, schémas conditionnels "si...alors", csq, cognitives, émotionnelles, comportementales, accès en MLT des représentations

Distorsions cognitives, inférence arbitraire, ccl sans preuves, maximilisation négatif/minimalisation positif, raisonnement dichotomique, pas de nuances, personnalisation, généralisation abusive, abstraction sélective

Emotions, voie privilégiée pour accéder aux schémas

Triade cognitive - Dépression - 3 Distorsions, sur soi, sur environnement actuel, sur l'avenir

Modèle tridimentionnel, 3 dimensions de la personne en interaction, émotionnelle, cognitive, comportementale, le traitement de l'info crée les émotions, mais pas la situation

Techniques

Modification des évènements cognitifs, = modification comportement externe, internalisation de nv sentiments

Analyse fonctionnelle, observation du comportement, conditions de maintien & déclenchement des comportements, apprentissage de nv séuences de comportement

Carnet de bord, carnet à 3 colonnes, repérer pensées dysfonctionnelles, noter ses monologues intérieurs

Echelles d'évaluation, Inventaire de la Depression (Beck), Echelle de Desespoir (Beck), Echelle d'Anxiété (Beck)

Style thérapeutique, thérapie = 10 à 30 séances, 1 séance/semaine ou 1/15 jours, sentiment de contrôle du patient sur ses difficultés, thérapies centrées sur le présent des difficultés

Contrat thérapeutique, objectifs & moyens thérapeutiques

Critiques

Critique comportementale, thérapie emotivo-rationnelle & comportementale (Ellis) très critiquée, prémisses philosophiques, trop directive & caricaturale, idem critiques modèle béhavioriste

La 3ème vague, création de la médecine comportementale en 1975, nv thérapies, thérapie d'acceptation & d'engagement, troubles résultent de :, efforts pathologiques pour contrôler émotions & pensées, prépondérance pensée sur vécu émotionnel, abs de contrôle sur valeurs fondamentales, thérapie de pleine conscience, prévenir les rechutes dépressives, techniques cognitives & méditation, thérapie par immersion dans réalité virtuelle, exposition aux situations redoutées dans un monde virtuel

Systémique

Historique

Dvpmt des thérapies familiales aux US - années 1950

JP Falret - "La folie à deux"

N. Ackerman

Influence de différents courants, psychanalyse, cybernétique, linguistique, théorie des systèmes, Théorie du double lien (Bateson), Famille = système homéostatique (Jakson)

Eclatement systémique, plusieurs écoles, éclatement, puis modèles intégratifs dès 1980

Principes

Paradigme systémique, symptome = interactions familiales dysfonctionnelles, patient = famille, réaménagement de l'organisation familiale

Homéostasie et morphogenèse, dvpmt pathologie = boucles de feed-back circulaire, 2 forces contraires, homéostasie = force de non changement, morphogenèse = force de changement

Théorie de la communication, impossible de ne pas communiquer (refus de communiquer = communication), niveau explicite & implicite de la communication - métacommunication, communication digitale (langage) / communication analogique (intonation & posture), interactions symétriques ou complémentaires

Processus thérapeutique, thérapie centrée sur système failial dysfonctionnel, le patient et son symptome protègent les autres membres, thérapie centrée sur la fonction du symptome

Diversification des modèles systémiques

Thérapies familiales psychanalytiques, patient porteur du symptome = expression des conflits intra-familiaux, prise de conscience des conflits - unification

Thérapies familiales structurales, aspect structural (organisation spatiale), aspect fonctionnel (organisation temporelle), présence de sous-systèmes (conjugal ou fraternel), protègent le système entier

Thérapies familiales systémiques, famille = système autorégulé, système de famille pathologique = tendance à l'homéostasie

Critiques

Apport incontestable, pathologie mentale dans son contexte interractionnel, valoriser la famille face aux pb

Paradigme systémique, la famille n'est pas tjr pathogène, dommages sur l'image des transactions familiales

Critique des familles de patients/Critique féministe, culpabilité des familles, surfocalisationn sur le système familial

Eloignement, manque d'intérêt pour démarche diagnostique de type DSM

Divergence des écoles, éclatement, modèles intégratifs à partir des années 80

Validation empirique/nv approches, validation empirique = retard, comblé depuis env. 20 ans, approche familiale médicale = famille qui peut contribuer à guérison du trouble

Biomédical

Historique

Autopsies sur personnes atteintes de TM, ex : infection syphilitique

Théorie de la dégénérescence, Morel, Syndrome de Korsakov, Alzheimer - démences préséniles

Psychobiologie / organo-dynamisme, Psychobiologie (Meyer), maladie mentale = pathologie fonctionnelle de l'adaptation, trouble cerveau & influence environnement, Organo-dynamisme ( Ey), trouble organique + structure psychologique

Nouvelles technologies, neurosciences, génétique, psychopharmacologie, imagerie cérébrale

Principes

Définition, influences des modifications du SN sur l'apparition de TM, SN influe sur le plan cognitif, émotionnel & moteur, altérations chimiques ou neuro-anatomiques du cerveau, facteurs biologiques, facteurs externes

cf. cours bases de neuroanatomie

Niveau neuro-anatomique, atteinte d'une région du cerveau = dysfonctionnement

Niveau neuro-chimiqque, ex : perturbation du métabolisme d'un neuro transmetteur, ex : dépression = faible métabolisme sérotonine, ex : schizophrénie = excès domanimergiques

Niveau génétique, réplication semi conservatrice de l'ADN, ex : trisomie 21

Thérapie

Traitement pharmacologique, modifier tb psychique par intervention physiologique

Critiques

Fonctionnement du cerveau complexe, plurifactoralité, rôle de l'environnement extérieur important

Unités structurelles, ex : système limbique

Athéorique

Pas de questions sur le point 3 (DSM IV) à l'examen

Histoire

US, lors de l'élaboration du DSM II et III, pallier aux limites des connaissances sur l'étiologie des maladies, favoriser discours commun malgré # théories

Babel psychiatrique, DSM III = disparition du babel psychiatrique ?

Intérêt diagnostic & classification, maladies mentales = entités mentales distinctes (Kraepelin), existence de TM distincts - psychiatrie = spécialité médicale (Klerman), Années 40-60 : intérêt diagnostic classification

Du DSM I au DSM IV-TR, DSM I (Meyer) - 1952, TM = réactions à des facteurs psychologiques, sociaux, biologiques, DSM II - 1968, abandon du terme "réactions", abandon conception de modèles théoriques pour expliquer TM, DSM III (APA) -1979, nomenclature & statistiques, faire accepter DSM III par cliniciens & chercheurs d'orientation #, révisé en 1986, DSM IV - 1994, édition CIM (1992), 8 TM supprimés ou changés, 13 nv TM, ajout annexe syndromes liés à la culture, révisé en 2000 (DSM IV-TR), Publication DSM V en Mai 2013 ?

Principes

Abs de référence à tout modèle théorique non démontré concernant l'étiologie

Approche descriptive des TM

Critiques

Perte d'infos en utilisant cette méthodologie ? (grille d'items)

Polythéorisme implicite

pas de raltion inter-subjective patient/psychologue = perte d'infos ?

Instrument d'évaluation et de description utile

Vers une approche intégrative

Etudes comparative des points de convergence des # approches et création de concepts intégratifs

Eclectisme (Chambon & Marie-Cardine - 2010)

Eclectisme d'indication, choisir psychothérapie adaptée au patient

Eclectisme technique, utiliser # méthodes techniques, venant de divers modèles

Eclectisme d'attitude, adopter attitude # selon la problématique, dvpmt et personnalité du patient

Intégration théorique, synthèse des # modèles, création de nv modèles intégratifs, méta-théorie

Approche des facteurs commun, identifier facteurs communs aux # modèles théoriques

Approche complémentaire, chaque modèle apporte une spécificité