Profession Psychologue du développement

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Profession Psychologue du développement by Mind Map: Profession Psychologue du développement

1. Professions de la psychologie de l'enfance

1.1. Les psychologues scolaires

1.1.1. Débuts de la psychologie scolaire

1.1.1.1. 1934 : Rencontre René Zazzo / Arnold Gesell à New-Haven

1.1.1.2. expériences de Ψ à l'école en Europe

1.1.1.2.1. Cyril Burt - Londres 1913

1.1.1.2.2. Hans Laemmerman - Mannheim 1922

1.1.1.2.3. Andréa Jadoulle - Angleur 1928

1.1.1.3. 1923 : Henri Wallon / Premier labo dans une école

1.1.1.4. 1946 : 14 psychologues scolaires sur Région parisienne

1.1.1.5. 1947 : apparition du terme "psychologie scolaire"

1.1.1.6. Hélène Gratiot-Alphandéry : dvpmt Ψ scolaire dans les lycées 1948 : psychologues scolaires dans 8 lycées parisiens

1.1.1.7. 1954 : mise en veille de la Ψ scolaire

1.1.1.7.1. cause mq enseignants en classe

1.1.1.7.2. bilan très positif : % de redoublement = 50% -> 17%

1.1.1.8. 1958 /1960 : renaissance de la Ψ scolaire

1.1.1.8.1. # du projet initial de Zazzo

1.1.1.8.2. multiplication des classes ségrégatives

1.1.1.8.3. Ψ "disqualifiée", perçu comme "psychologue testeur"

1.1.1.9. 1970 : création des groupes d'aide psycho pédagogique GAPP

1.1.1.10. 1989 : Véritable reconnaissance

1.1.1.10.1. création du DEPS et du RAsED

1.1.1.10.2. loin du 25/07/1985 : La profession de psychologue est reconnue

1.1.2. Le psychologue scolaire

1.1.2.1. circulaire du 10/04/1990

1.1.2.1.1. inscription de la Ψ scolaire dans l'école

1.1.2.1.2. psychologue de l'enfance exerçant à l'école

1.1.2.2. Missions

1.1.2.2.1. actions enfants en difficulté

1.1.2.2.2. suivi Ψ , entretiens

1.1.2.2.3. scolarisation/intégration élèves handicapés

1.1.2.2.4. Prévention, éviter apparition des difficultés

1.1.2.2.5. Participation organisation, fonctionnement, vie des écoles

1.1.2.3. RAsED

1.1.2.3.1. promotion des actions de prévention

1.1.2.3.2. dvpmt de remédiations appropriées

1.1.2.3.3. aides spécialisées à dominante pédagogique OU rééducative

1.1.3. Psychologue de l'enfance à l'école : spécificités de la fonction

1.1.3.1. la demande

1.1.3.1.1. entretien avec famille

1.1.3.1.2. faire la part entre ce qui est implicite et explicite

1.1.3.2. les entretiens

1.1.3.2.1. prise en compte de l'autre comme un sujet autonome

1.1.3.2.2. cf. Code de Déontologie (vie privée)

1.1.3.2.3. 1er entretien : histoire de la vie de l'enfant

1.1.3.2.4. entretiens avec enfant : définir cadre de l'intervention PUIS discussion centrée sur l'enfant

1.1.3.3. examen Ψ

1.1.3.3.1. rencontre entre 2 subjectivités

1.1.3.3.2. deux phases

1.1.3.3.3. connaître le sujet

1.1.3.3.4. Epreuve généraliste d'intelligence - épreuve + spécifique - épreuves projectives - épreuves de dessin

1.1.3.4. le compte rendu

1.1.3.4.1. avec l'enfant

1.1.3.4.2. avec la famille

1.1.3.4.3. avec l'enseignant

1.1.3.4.4. éventuellement CR écrit pour partenaire extérieur

1.1.3.5. les partenaires extérieurs

1.1.3.5.1. médiateur entre école et services extérieurs

1.1.4. Psychologue expert

1.1.4.1. rapport d'expertise

1.1.4.2. aménagement parcours scolaire, orientation, obtention Aes

1.1.5. Devenir psychologue scolaire

1.1.5.1. création du DEPS en 1989

1.1.5.2. entrée en formation

1.1.5.2.1. licence Ψ

1.1.5.2.2. être PE titulaire

1.1.5.2.3. 3 années d'enseignement

1.1.5.3. 1 année de formation + stages

1.1.5.4. pas de statut spécifique, assimilé PE

1.1.6. Avenir de la Ψ scolaire / Inquiétude

1.1.6.1. disparition Ψ scolaire en 1954

1.1.6.2. absence de statut

1.1.6.3. formation prof. initiale insuffisante

1.2. Psychologues de l'enfance dans les institutions de santé

1.2.1. Du rêve à la réalité : qq constats

1.2.1.1. préférence pour la formation "clinique" plutôt que pour compétences dans le champ de l'enfance dans les institutions de santé

1.2.1.2. csq : faible taux d'emploi des psychologues de l'enfance dans services de pédo-psychiatrie

1.2.1.3. Besoin de reconnaître à nouveau les compétences variées acquises par les psychologues de l'enfant

1.2.2. s'adresser à un organisme de santé : qui ? pourquoi ?

1.2.2.1. l'enfant ne demande pas directement, mais de façon implicite

1.2.2.2. demande des parents pour des raisons qui les affectent, eux

1.2.2.3. tb importants du dvpmt, comportements perturbés ou csq d'atteintes somatiques

1.2.2.4. 80% des cas : échec scolaire

1.2.3. connaissances indispensables

1.2.3.1. modalité du dvpmt

1.2.3.2. habiletés pour maîtrise des # disciplines (lectures, maths, ...)

1.2.3.3. modèles, théories, recherches en cours

1.2.3.4. méthode des tests

1.2.3.5. observation/contact avec enfant

1.2.3.6. organisation des différentes instances

1.2.3.7. application des # techniques d'examen

1.2.4. lieux d'intervention

1.2.4.1. travail à visée sociale, thérapeutique, éducative

1.2.4.1.1. DASS, ASE, IMP

1.2.4.1.2. possible de commencer en tant qu'éducateur spécialisé

1.2.4.2. travail directement clinique

1.2.4.2.1. CMP, CMPP, hôpitaux

1.2.4.3. organisme de recherche dans le domaine des soins

1.2.4.4. consultations privées / libéral

1.2.5. profils d'activités

1.2.5.1. tâches fréquentes centrées sur le client (ex : entretiens)

1.2.5.2. tâches moins fréquentes centrée sur institution ou équipe (ex : animation de réunions)

1.2.5.3. activités rares : expertises, Ψ thérapies, enquêtes, relaxation

2. Professions psychologie de l'adolescent & de l'adulte

2.1. Conseiller d'orientation

2.1.1. Rappel historique

2.1.1.1. # appellations

2.1.1.1.1. conseiller d'orientation scolaire et professionnelle - 1961

2.1.1.1.2. conseiller d'orientation - 1972

2.1.1.1.3. conseiller d'orientation psychologue - 1991

2.1.1.1.4. changement de public -> changement de pratiques

2.1.1.2. Post WW2 : scolarisation qui se développe

2.1.1.3. préoccupation économique fin XIXème : organiser l'orientation prof.

2.1.2. Diversification des métiers

2.1.2.1. Avant 1970 : conseillers d'orientation uniquement au sein de l'EN

2.1.2.2. Après 1970 : chômage de masse ->politiques d'insertion prof. Nouvelles institutions, et nv conseillers : Mission locale, ANPE, AFPA, etc ...

2.1.2.3. Accroissement du nb de conseillers = confusion

2.1.2.4. Pls métiers de conseiller d'orientation, avec une identité + ou - marquée

2.1.2.5. création de lieux où ils collaborrent

2.1.3. Conseiller d'orientation psychologue à l'EN

2.1.3.1. 600 CIO, financés par Etat + départements

2.1.3.2. 2005 : 4300 CO-P et directeurs de CIO

2.1.3.3. 8 CO-P / CIO, pas de création de poste depuis 1980

2.1.3.4. 1 CO-P pour 1500 élèves

2.1.3.5. Missions

2.1.3.5.1. répondre aux besoins des élèves, jeunes adultes en reconversion, publics scolaires à besoins spécifiques

2.1.3.5.2. informer sur les études

2.1.3.5.3. écouter et conseiller

2.1.3.5.4. observer transformations système éducatif et marché du travail

2.1.3.5.5. animer échanges partenaires du système éducatif

2.1.3.5.6. participation conseils de classe / commissions

2.1.3.6. Recrutement sur concours après Licence Ψ Formation de 2 ans à l'INETOP ou centres universitaires agréés

2.1.3.7. Diplôme d'Etat de conseiller d'orientation psychologue (équivalent Master Ψ), titre de psychologue

2.1.4. Conseiller en insertion prof. des Missions locales et des Permanences d'accueil et d'information (PAIO)

2.1.4.1. 1982 : création Mission locales et PAIO

2.1.4.2. Prise en charge des jeunes de 16 à 25 ans pour insertion sociale et prof.

2.1.4.3. en 2004 : 403 Missions locales et 112 PAIO, 9500 employés au total

2.1.4.4. Statut associatif, financement Etat + collectivités locales

2.1.4.5. Public

2.1.4.5.1. jeunes ayant quitté le collège

2.1.4.5.2. jeunes ayant niveau CAP ou BEP

2.1.4.5.3. jeunes niveau bac ou +

2.1.4.6. Missions présentées dans le "Protocole 2000 des Missions locales"

2.1.4.6.1. Construire/Accompagner parcours d'insertion des jeunes

2.1.4.6.2. Développer partenariat local au service des jeunes en difficulté d'insertion

2.1.4.7. Salaire défini selon convention collective Recrutement sous contrôle du CA de la Mission locale Bcp de titulaires d'un Master de Ψ

2.1.5. Psychologues du travail de l'AFPA

2.1.5.1. Création de l'AFPA en 1945 : organisme de formation qualifiante pour demandeurs d'emploi et salariés

2.1.5.2. 265 sites, 12000 employés, dont 800 psychologues du travail

2.1.5.3. 255000 personnes formées, 271000 ont bénéficié d'une aide à l'orientation

2.1.5.4. Public

2.1.5.4.1. particuliers

2.1.5.4.2. entreprises

2.1.5.4.3. collectivités locales

2.1.5.5. Missions

2.1.5.5.1. répartis dans 175 services d'orientation professionnelle

2.1.5.5.2. aide à l'élaboration de parcours de formation afin de faciliter retour à l'emploi

2.1.5.5.3. entretiens, utilisation d'épreuves psychométriques

2.1.5.5.4. reclassement prof. des travailleurs handicapés

2.1.5.5.5. bilan de compétences, suivi des stagiaires, projet de reconversion

2.1.5.6. Statut cadre de l'AFPA, recrutement après Master Psychologie du travail

2.1.6. Conseillers bilan des Centre interinstitutionnels de bilans de compétences

2.1.6.1. CIBC généralisés en 1991

2.1.6.2. Chaque salarié avec 5 ans d'ancienneté bénéficie d'un bilan d'une durée max de 24h

2.1.6.3. CIBC sous forme d'associations

2.1.6.4. 2003 : 110 CIBC - 900 intervenants

2.1.6.5. Bilan à l'initiative du salarié

2.1.6.6. Bilan : convention entre bénéficiaire/organisme qui finance/centre de bilan

2.1.6.7. Conduite du bilan réglementée

2.1.6.7.1. phase d'accueil

2.1.6.7.2. phase d'investigation

2.1.6.7.3. phase de ccl

2.1.6.8. Nv formes de bilan

2.1.6.8.1. plan de formation de l'entreprise, outil de gestions des carrières

2.1.6.8.2. bilans de compétences demandés par l'ANPE dans le cadre du PARE : forme de bilan la + fréquente ajd

2.1.6.9. Niveau général : Master Ψ, ou diplôme RH et ingénierie de la formation. Recrutement par le CA

2.1.7. Conseillers à l'emploi à l'ANPE

2.1.7.1. 2004 : 2300 conseillers adjoints à l'emploi, 11700 conseillers à l'emploi, 7100 conseillers principaux à l'emploi

2.1.7.2. Missions

2.1.7.2.1. Accompagnement (1M de personnes en 2004)

2.1.7.2.2. Ateliers (1,4M de personnes en 2004)

2.1.7.2.3. Evaluations professionnelles (300000 personnes en 2004)

2.1.7.3. Statut : fonctions publiques d'état, recrutement sur concours

2.1.7.4. 10 à 15% de diplômés en Ψ

2.2. Psychologue du travail

2.2.1. Historique

2.2.1.1. évolution de la nature du travail humain

2.2.1.1.1. contraintes physiques - , mais contraintes psychologiques ++

2.2.1.1.2. 1980 -> physiologie du travail -> psychophysiologie du travail

2.2.1.2. Ψ qui doit répondre à des demandes sociales

2.2.1.3. Besoin de spécialistes pdt WW1 : sélection professionnelle

2.2.1.4. Psychotechnique : approche expérimentale de la sélection

2.2.1.4.1. Ψ des aptitudes

2.2.1.4.2. Ψ ancrée dans le terrain et voulant servir l'équité

2.2.1.5. Nv thématiques à partir de 1950

2.2.1.5.1. motivation/satisfaction individus au travail

2.2.1.5.2. rôle des émotions au travail

2.2.1.5.3. accompagnement sur le marché du travail /projet de reconstruction

2.2.2. Diversité des débouchés prof.

2.2.2.1. Sélection des personnels

2.2.2.1.1. prévoir la performance d'un futur employé

2.2.2.1.2. décrire les caractéristiques des candidats /prédicteurs de la performance

2.2.2.1.3. décrire l'activité des employés sur leur poste / critères de réussite

2.2.2.1.4. relation caractéristiques personnelles / facettes de l'activité prof.

2.2.2.1.5. description de poste(RH) vs. analyse du travail (Ψ)

2.2.2.1.6. # techniques d'évaluation

2.2.2.1.7. Durant la sélection, tjr se référer au Code de Déontologie

2.2.2.1.8. Constat inquiétant : 44% des consultants n'ont pas de formation en Ψ , mais ce sont ces derniers qui utilisent le + les tests Ψ

2.2.2.1.9. Entretien et analyse graphologique utilisés dans 90% des cas, tests aptitude dans 60% des cas, épreuves de simulation prof. dans 34% des cas

2.2.2.1.10. importance des # techniques selon le service de recrutement

2.2.2.1.11. Décalage pratiques d'évaluation /état actuel des connaissances scientifiques

2.2.2.2. Insertion professionnelle

2.2.2.2.1. grande diversité

2.2.2.2.2. Pas seulement pour retour à l'emploi

2.2.2.2.3. caractère dynamique de l'insertion

2.2.2.2.4. réalisation de bilans de compétences

2.2.2.2.5. formulation de projet professionnel

2.2.2.2.6. questionnement sur

2.2.2.3. Formation professionnelle

2.2.2.3.1. analyse du travail avant la formation doit être systématisé

2.2.2.3.2. construction et déroulement du parcours de formation

2.2.2.3.3. Development centers

2.2.2.3.4. plan de développement personnalisé

2.2.2.3.5. constitution d'équipes de formateurs internes

2.2.3. Formation

2.2.3.1. compétences

2.2.3.1.1. cf. Profil de compétences d'après Roe - 2002 PUFDEV p. 504

2.2.3.1.2. Caractéristiques personnelles élémentaires & caractéristiques / compétences acquises

2.2.3.2. accès aux formations/contenu

2.2.3.2.1. méthodes d'évaluation des adultes

2.2.3.2.2. outils d'analyse Ψ et ergonomique du travail

2.2.3.2.3. méthodes de conception & conduite d'action en formation

2.2.3.2.4. techniques d'analyse organisationnelle

2.2.3.3. débouchés/salaires

2.2.3.3.1. activités et cadres d'action diversifiés

2.2.3.3.2. salaire élevé que dans d'autres secteurs de la Ψ

2.2.3.4. internationalisation des formation

2.2.3.4.1. à l'échelle de l'Europe

2.2.3.4.2. la disparité des cursus s'estompera dans le futur