Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
#geometwitt by Mind Map: #geometwitt

1. Comment?

1.1. Création de groupe dans les deux classes OU Lien entre deux élèves

1.2. Protocole d'envoie

1.2.1. @Lenom_de_la_classe

1.2.2. #geometwitt

1.2.3. Groupe : G

1.2.4. Numéro du Twitt 4/4

1.2.5. Le message

2. Les compétences

2.1. 5 - GÉOMÉTRIE

2.2. 5.1 Repérage, utilisation de plans, de cartes

2.3. - repérer une case ou un point sur un quadrillage ;

2.4. - utiliser un plan ou une carte pour situer un objet, anticiper ou réaliser un déplacement, évaluer une distance.

2.5. 5.2 Relations et propriétés : alignement, perpendicularité, parallélisme, égalité de longueurs, symétrie axiale

2.6. - vérifier, à l'aide des instruments : l'alignement de points (règle), l'égalité des longueurs de segments (compas ou instrument de mesure), la perpendicularité et le parallélisme entre droites (règle et équerre) ;

2.7. - effectuer les tracés correspondants ;

2.8. - trouver le milieu d'un segment ;

2.9. - percevoir qu'une figure possède un ou plusieurs axes de symétrie et le vérifier en utilisant différentes techniques (pliage, papier calque, miroir) ;

2.10. - compléter une figure par symétrie axiale en utilisant des techniques telles que pliage, papier calque, miroir ;

2.11. - tracer, sur papier quadrillé, la figure symétrique d'une figure donnée par rapport à une droite donnée ;

2.12. - utiliser à bon escient le vocabulaire suivant : points alignés, droite, droites perpendiculaires, droites parallèles, segment, milieu, angle, figure symétrique d'une figure donnée par rapport à une droite, axe de symétrie.

2.13. 5.3 Figures planes : triangle (et cas particuliers), carré, rectangle, losange, cercle

2.14. - reconnaître de manière perceptive une figure plane (en particulier dans une configuration plus complexe), en donner le nom, vérifier son existence en ayant recours aux propriétés et aux instruments ;

2.15. - décomposer une figure en figures plus simples ;

2.16. - tracer une figure (sur papier uni, quadrillé ou pointé), soit à partir d'un modèle, soit à partir d'une description, d'un programme de construction ou d'un dessin à main levée ;

2.17. - décrire une figure en vue de l'identifier dans un lot de figures ou de la faire reproduire sans équivoque ;

2.18. - utiliser à bon escient le vocabulaire suivant : triangle, triangle rectangle, triangle isocèle, triangle équilatéral, carré, rectangle, losange, cercle ; sommet, côté ; centre, rayon et diamètre pour le cercle.

2.19. 5.5 Agrandissement, réduction

2.20. - réaliser, dans des cas simples, des agrandissements ou des réductions de figures planes ;

2.21. - contrôler si une figure est un agrandissement ou une réduction d'une autre figure.

3. Dispositif

3.1. BUT

3.1.1. Echange entre deux classes distantes

3.1.2. Echange de programmes de construction géométrique

3.2. Compléter le dictionnaire de #géométwitt

3.3. Envoie

3.3.1. Travail à partir de programmes de construction afin de les synthétiser (passage du français au langage mathématique par exemple), envoi du programme synthétisé via Twitter à la classe jumelée.

3.3.2. A partir de figures imposées, écrire un programme de construction, l'envoyer via Twitter à la classe jumelée.

3.3.3. Création par les élèves de figures géométriques, écriture d'un programme de construction, envoi via Twitter à la classe jumelée.

3.3.4. Envoi d'énigmes géométriques nécessitant des constructions.

3.4. Réception

3.4.1. La classe jumelée envoie en retour les photos des figures construites.

3.4.2. Consultation internet / livre en cas de doute sur un terme

3.4.3. Renvoyer un tweet en cas de non compréhension du programme

3.5. Retour en classe

3.5.1. Compléter le dictionnaire

3.5.2. Institutionnalisation

3.6. Évaluation

3.6.1. Externe par la classe jumellée

3.6.2. Interne avant l'envoie des programmes

3.6.3. Mise en place d'une famille de situations

3.6.3.1. Ecrire un programme de construction à partir d'une figure

3.6.3.2. Réaliser un programme de construction

4. Twitter

4.1. Pourquoi?

4.1.1. Aspect motivant

4.1.1.1. Outil lui-même

4.1.1.2. Communication réelle

4.1.2. Simplicité de l'outil de communication

4.1.3. 140 caratères!

4.1.3.1. Le "langage" géométrique se doit d'être synthétique

4.1.4. On écrit pour un destinataire identifié et réel

4.1.5. Message ordonné dans le temps - Étape possible

4.1.6. Travailler les compétences du B2I

4.1.7. Approche de l'identité numérique et des médias sociaux

4.1.8. Ecrit distancé

4.1.8.1. Oblige l'écrit explicite

4.1.9. Ecrit différé

4.1.9.1. Permet le temps de la réflexion

4.1.9.2. Permet la souplesse des emplois du temps

5. Le programme de construction

5.1. Lire

5.1.1. Traduire en figure un message géométrique

5.1.2. Identifier le vocabulaire géométrique

5.2. Traduire

5.2.1. Tracer en suivant les indications

5.2.2. Anticiper le tracé

5.2.2.1. Construction de schémas initiaux

5.3. Produire

5.3.1. Un texte injonctif

5.3.2. Etape de construction

6. Le dictionnaire de Géométwitt

6.1. Se trouver un vocabulaire géométrique commun

6.2. Apporter les notions géométriques

6.3. Production collaborative des classes

7. Auteurs

7.1. Guillaume Caron

7.2. Jean-Philippe Solanet-Moulin

7.2.1. Perso :@jipsou

7.2.2. Classe: @CM2_A