Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

A partir de : "L’institutionnalisme méthodologique d’Elinor Ostrom : quelques enjeux et controverses" de Jean-Pierre Chanteau et Agnès Labrousse by Mind Map: A partir de : "L’institutionnalisme
méthodologique d’Elinor Ostrom : quelques
enjeux et controverses" de Jean-Pierre Chanteau
et Agnès Labrousse
0.0 stars - reviews range from 0 to 5

A partir de : "L’institutionnalisme méthodologique d’Elinor Ostrom : quelques enjeux et controverses" de Jean-Pierre Chanteau et Agnès Labrousse

Ostrom ne propose pas de théories ni de modèles mais un cadre heuristique qui est un cadre exploratoire

"Le cadre heuristique « permet d’identifier, de catégoriser et d’organiser les facteurs perçus comme les plus pertinents pour la compréhension d’un phénomène » (McGinnis, 2011). Ce cadre aide le chercheur à générer des questions et repérer des éléments potentiellement importants sur le terrain – c’est sa fonction exploratoire – et à comparer et classer les résultats de manière cumulative avec d’autres travaux sur des objets proches – c’est sa fonction de systématisation. Une théorie « pose des relations causales au sein d’un sous-ensemble de variables ou de catégories de facteurs en désignant certains types de facteurs comme particulièrement importants et d’autres comme moins critiques à des fins explicatives ». Les modèles « spécifient des relations fonctionnelles spécifiques au sein de variables particulières ou d’indicateurs, qui sont supposées opérer au sein d’un ensemble bien défini de conditions » (McGinnis, 2011)."

Posture épistémologique : un réel complexe à saisir par des artefacts en toute humilité

"L’épistémologie des Ostrom se rattache en effet à un réalisme critique, constructiviste : « réalisme » car la finalité de la recherche est toujours de mieux comprendre le réel ; « critique » car le réel ne se donne pas à voir sans médiations, sans artefacts (idées, concepts, etc.) qui sont des constructions mentales actives, sélectionnées et transformées par l’esprit pour sonder et comprendre la complexité du monde. Le chercheur procède à un découpage, par sélection d’un fragment de réalité, et doit avoir conscience du caractère nécessairement partiel et faillible de son point de vue.

Ostrom propose un individualisme méthodologique complexe

rationalité procédurale : l'individu fait des choix influencés

rejet du fonctionnalisme : il ya une part de contingence dans l'évolution

Elle porte une grande attention à l’environnement biophysique ET au langage.

"Cette insistance sur la structure linguistique a suggéré à tort que son institutionnalisme négligeait la matérialité des contraintes institutionnelles que le marxisme a au contraire privilégiée. Le rôle analytique de la grammaire institutionnelle ne réduit pas l’action des institutions à un pur agir communicationnel. Au contraire, Ostrom a toujours souligné combien l’environnement biophysique interagit avec le contenu des règles – dimension environnementale à l’inverse longtemps négligée par l’analyse économique –, et combien les règles et les niveaux de rétribution importent pour le niveau de coopération dans le groupe et sa performance économique."

grammaire des institutions, attention portée au langage : "les énoncés", types de règles dans les arênes d'action

La performance des organisations est évaluée sur le long terme, par la résistance aux chocs, la soutenabilité et l'équité

"Mais comment évaluer alors le degré de performance d’une organisation ? Les critères d’efficience que propose Ostrom ne se réduisent pas à l’efficacité marchande immédiate mais incorporent une vision dynamique et multicritères15 incluant l’équité et la soutenabilité. C’est dans la durée et non à un instant t que l’efficience d’un système apparaît, dans sa capacité à faire face à des chocs et à se transformer face à des évolutions endogènes et exogènes (critères de viabilité à long terme, robustesse et résilience), loin du cadre de l’optimisation et de l’efficience statique de l’analyse néoclassique (cf. McCartney, 2004 ; Van Staveren, 2012)."

interactions entre systèmes et polycentricité

importance de la redondance des systèmes qui se recombinent à l'image du système immunitaire humain

5 contresens dans la lecture des travaux d'Ostrom

C'est un contresens de présenter son travail comme une troisième voie entre public et privé

"Elle vise à réfuter les prétentions du tout -marché ou du tout -État, ce qui est logiquement et substantiellement différent de l’affirmation d’une organisation alternative, « entre marché et État » ; et de fait, pour Ostrom, ce qui est « par-delà les marchés et les États » (l’usage du pluriel est ici révélateur), c’est le caractère souvent polycentrique des systèmes de gouvernance incorporant différentes catégories d’acteurs privés, publics, associatifs et différents niveaux de gouvernement. "

par exemple l'ESS relève d'une combinaisons et n'est ni publique ni privée

La réception d'Ostrom en France est souvent mal comprise parce que nous sommes très marqués par l'état central

"Ostrom, parce qu’elle se situe dans une tradition de pensée fédéraliste, associationniste, enracinée dans l’histoire des États-Unis, bouscule ainsi les préconceptions (au sens de Veblen) de beaucoup d’économistes qui, selon des filiations diverses (Keynes, Marx…), ont souvent concentré sur l’État central la capacité de régulation de la société. Cet imaginaire monocentrique, particulièrement prégnant en France, est sans doute pour beaucoup dans les contresens jalonnant les réceptions françaises d’Ostrom. Surtout, Ostrom met en lumière des capacités d’action collectives qui échappent à l’imaginaire monocentrique, y compris face à des défis planétaires"

contresens aussi d'utiliser ses travaux pour promouvoir une décentralisation

"Polycentrique n’est en effet pas synonyme de décentralisé. Ni bottom-up , ni top-down 34 , l’approche d’Ostrom met l’accent sur les interrelations entre niveaux de gouvernement imbriqués, et plus généralement sur le caractère multi-scalaire et réticulaire du gouvernement des économies comme des sociétés."

contresens : l'autonomie est relative, c'est la participation

"la self-governance n’exprime pas l’idée d’une autogestion en totale indépendance mais « d’une capacité à s’organiser pour que chacun puisse participer activement à tous – du moins aux principaux – processus de décision concernant la gouvernance de la communauté » (McGinnis, 2011). Elle n’implique donc pas une absence d’État – du niveau local au niveau fédéral – mais signifie une participation des communautés « auto-organisées » aux processus politiques dans les domaines qui les touchent."

autre contresens : E. Ostrom ne parle pas de communautés en soi, harmonieuses et autonomes

"Sans doute ces contresens dans la réception française d’Elinor Ostrom s’alimentent-ils d’un autre contresens sur les notions de « self-governance » et de « community », souvent vues comme des communautés soudées et sympathiques agissant « en l’absence de l’État » voire en opposition à celui-ci. Mais dans sa philosophie sociale, il n’y a pas « séparation » des pouvoirs – par exemple entre une société civile (qui incarnerait le politique) et l’État (qui aurait le monopole de l’administration de la chose publique) – mais au contraire interaction entre systèmes organisés et composites (à différentes échelles géographiques, sectorielles, etc.) : l’État, en particulier dans sa déclinaison communale, est même partie prenante de la communauté. Mobiliser l’approche ostromienne doit donc se faire de façon prudente et contextualisée, tant la différence est grande entre les cultures politiques française et américaine."

Cet article est Citamap : une cartographie d'un article à partir de citations

Ce n'est pas une synthèse mais un redécoupage de l'article qui facilite son appropriation

Les concepts extraits sont tous appuyés par des citations originales de l'article qui sont accessibles en passant la souris sur l'icône ci contre

c'est l'endroit où les citations apparaissent

Il s'agit d'une réinterprétation d'un article publié

Le lien vers l'article original est accessible dans la bulle centrale

cette citamap est placée sous licence creative commons