Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

Gestion durable des ressources by Mind Map: Gestion
durable
des
ressources
0.0 stars - reviews range from 0 to 5

Gestion durable des ressources

Modèle de gestion qui fait en sorte que les ressources actuellement utilisées par l'Hommes seront administrées de façon à ce qu'elles ne se détériores ou ne s'épuisent pas afin que les générations futures puissent elles aussi bénéficier de ces ressources.    

Développement durable

Il s'agit d'un type de développement qui inclut les dimensions économiques, sociales et écologiques. Il doit être capable de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs besoins. Le développement durable implique que nous devons adopter des modes de vie viables nous permettant de satisfaire nos besoins essentiels, tout en protégeant les systèmes qui entretiennent la vie et la diversité biologique.

Efficacité économique

L’utilisation de l’énergie et des autres ressources est nécessaire pour le développement socioéconomique, mais nocive pour l'environnement. Les états se doivent donc d'encourager un système économique permettant un développement durable en changeant les modes de conservation et de production non viables.

Implémentations, Valorisation des biens et services, Marché d'échange de crédits, Utilisation de l'énergie, Concept du bénéficiaire-payeur

OCDE

Équité sociale

Le développement durable doit impliquer l'amélioration de la qualité de vie actuelle, ainsi que celle des générations futures.

Croissance démographique

Accès aux ressources, Droits des Premières Nations

Intégrité environnementale

Il s'agit de l'état d'un écosystème dont les composantes et le fonctionnement n'ont pas été altérés. C'est-à-dire que les éléments physiques, la biodiversité, la diversité des paysages, ainsi que l'ensemble des services environnementaux demeurent dans le même équilibre écosystémique. Le développement durable doit donc impliquer que le rythme d'utilisation des ressources naturelles renouvelables n'excède pas celui de leur régénération et que le rythme d'épuisement des ressources non renouvelables ne dépasse pas le rythme de développement de substituts renouvelables. De plus, la quantité de pollution et de déchets ne doit pas dépasser celle que peut absorber l'environnement.

Indicateurs Canadiens de durabilité, Qualité de l'Air, Émission de polluants atmosphériques, Émission de gaz à effet de serre (GES), Qualité de l'eau, Disponibilité de l'eau, Progrès des aires protégées

Autres indicateurs, Changements climatiques, Biodiversité, Disponibilité des ressources, Qualité du sol

Ressources

Tous les éléments proportionnés par la nature sans l’intervention des êtres humains et qui peuvent être utilisés (par l’Homme) pour saisir ces besoins.  

Non-renouvelables

Destructible, Énergie fossile

Recyclable, Minerai, Métal

Renouvelables

Permanentes, Énergie solaire directe, Énergie solaire indirecte, Énergie géothermique

Potentiellement permanentes, Eau, Sol, Plantes, Animaux

Stock

Matériel

Énergétique

Approches de gestion des ressources naturelles (historique)

Les approches de gestion des ressources naturelles sont des façons de concevoir les ressources naturelles qui nous entourent. Elles se regroupent en quatre différentes approches de gestion. Certaines vont se soucier de l'aspect intergénérationel lors de l'exploitation des ressources, d'autre de l'aspect humain et biophysique. D'autres encore vont concevoir la nature comme étant une ressource inépuisable et à la disposition de l'Homme d'où la possibilité de l'exploiter au maximum.

Approche d'exploitation

Selon l'approche d'exploitation, la ressource doit être exploitée de façon maximale car elle permet de fournir des biens à l'être humain. De plus, selon elle, son exploitation dépend uniquement des capacités technologiques et scientifiques plutôt que  des raisons environnementales. Elle perçoit la nature comme étant une ressource inépuisable.

Coupe à blanc

Approche de préservation

L'approche de préservation considère que la ressource doit être préservée ou protégée car, dans son aspect naturel, elle accomplie plusieurs fonctions importantes. La ressource est perçu comme ayant une valeur non mesurable puisqu'elle sert notamment comme source de récréation, de spiritualité et de paysage aux populations. Ainsi, la valeur de la nature ne peut être exprimé en terme monétaire. Bref, contrairement à l'approche d'exploitation, cet approche encourage la préservation à l'état naturel des ressources plutôt que son exploitation, car ses fonctions sont essentiels aux populations.

Espaces protégés

Approche utilitaire

Selon l'approche utilitaire, une ressource renouvelable doit être exploiter de façon à ce qu'elle puisse se renouveler et ainsi servir aux prochaines générations. Donc, l'approche utilitaire perçoit la ressource comme étant à la disponibilité de l'Homme mais, contrairement à l'approche d'exploitation, elle ne vise pas l'exploitation au maximum. Cependant, cette approche nécessite d'excellentes connaissances afin de ne pas atteindre le point de rupture d'une ressource ou encore de l'ensemble d'un écosystème.

Regénération forestière

Approche durable

Dans le cas de l'approche durable, on ne vise pas uniquement à protéger la ressource mais aussi les effets entourant son exploitation.  En effet, cet approche se préoccupe des effets sur l'environnement biophysique et humain que provoque l'exploitation d'une ressource.

Coupe forestière améliorée

Approches de gestion durable et démocratique

Les approches de gestion durable et démocratique visent à trouver des solutions aux problèmes notamment de déforestation, dégradation des écosystèmes ou de surexploitation des ressources. On les regroupent en trois différentes approches soit; l'approche intégrée, communautaire et écosystémique.

Approche intégrée

L'approche intégrée tient compte de l'ensemble du territoire lors de la planification. De plus, elle est basé sur l'aménagements des ressources par la science et les technologies et sur la participation des différents acteurs dans le processus décisionnel.

Multi-sectorielle

Multi-ressource

Approche communautaire

L'approche communautaire à une grande considération sur les solutions socioculturelles et politiques suite aux impacts provenant de l'exploitation de la ressource (exemple; la déforestation). Elle vise donc la participation sociale et collective à la gestion de la ressource afin que les populations conservent un contrôle sur la gestion des ressources exploités. L'approche communautaire est surtout utilisé dans les pays en voie de développement.

Agro-foresterie

Conservation intégrée

Approche écosystémique

L'approche écosystémique conçoit l'environnement comme étant le produit de l'interaction de plusieurs sous-systèmes. Cette approche tient également compte de la résilience des écosystèmes, de la capacité de régénération de ceux-ci et des interactions entre ses différents éléments. De plus, cette approche prend en considération les dimensions sociales, économiques et culturelles provenant de son exploitation. L'approche écosystémique a pour objectif de gérer les composantes de l'environnement et des écosystèmes afin de maintenir leur intégrité ainsi que leur capacité de régénération.

Zonage et aires de protection

Approche adaptative

Dynamique des écosystèmes

La dynamique des écosystèmes implique l’inter-connectivité et l’interdépendance des éléments vivants et inanimés de l’environnement. Un grand nombre de processus écologiques régissent et maintiennent les écosystèmes. Ces processus peuvent être épisodiques (ex : perturbations suite à un incendie) ou encore continus (ex : séquestration du carbone). Les conséquences ultimes des activités anthropogéniques sur la dynamique des écosystèmes sont encore inconnues, mais très préoccupantes tant à l’échelle locale que globale.

Équilibre de l'écosystème

Variabilité naturelle

Résilience de la nature

Point de rupture, Espèce clef

Réseau trophique

Il s'agit d'un ensemble de chaînes alimentaires démontrant les relations alimentaires entre les espèces d'un écosystème. En effet, l'énergie et la matière se transmettent entre les organismes, qu'ils soient producteurs, consommateurs ou décomposeurs.

Bio-accumulation

Valorisation des biens et services écologiques

Puisque le discours selon quoi il faudrait préserver les écosystèmes en raison de leur beauté est un discours qui ne gagne pas l'opinion publique, il faut alors utiliser un système de valeurs pour les biens et services, afin de les valoriser.

Implémentation

Principe par lequel les industries et les compagnies polluantes devraient payer des frais additionnels pour les dommages qu'elles causent à l'environnement. Pour y arriver, il faudrait instaurer des réglementations gouvernementales et privatiser les biens et services écologiques. Les frais additionnels pourraient également se traduire par un système d'échanges de crédits qui permettraient aux pollueurs qui polluent moins de recevoir plus de crédit et de les échanger avec un autre pollueur qui pollue plus. Cependant, il reste difficile de cibler qui devrait plus ou moins payer, et il y a des oppositions à ce système. Exemple: L'Échange de crédits de carbone. La ville de New York a un projet pour le bassin versant dans les montagnes Catskills. Le coût d’une usine d’épuration se situe entre 6 et 8 milliards de dollars, mais avec l'implémentation on rajouterait 300 millions de dollars par année. Ensuite, le coût de la restauration du bassin versant devra être au maximum de 1,5 milliard de dollars.

Analyse des ressources

Analyser les ressources pour donner une valeur adéquate aux ressources

Accès à la ressource/Disponibilité

Lieux de productions

Réseaux d'échanges

Marchés de consommation

Valeurs

Croissance démographique

Augmentation, au cours d’une période de temps, du nombres d’individus vivant dans une région ou un pays données.

Développement social

Un ensemble de processus d’amélioration des conditions de vie et des potentiels soit individuels ou soit collectifs

Solidarité (Entraide)

Expansion

Développement local des communautés

Empreinte écologique

Estimation de la superficie de terre selon les besoins et la qualité de vie d’une personne. Permet de mesurer l’influence d’une personne sur la nature et donc de calculer sa dépendance au niveau des services écologiques

Moyenne globale par habitant

Biocapacité (Bioproductivité)

Calories

Nombre de calories minimales pour une personne par jour au niveau mondial.

Alimentation mondiale

Moyenne par habitant

Technologies et connaissances

La technologie peut signifier l'amélioration et le perfectionnement de nouvelles méthodes plus efficaces au niveau techniques, mécaniques, physiques ou intellectuelles. La production, la consommation, l'information, la communication, les loisirs, ainsi que les activités de recherche sont en liens avec la technologie et ses connaissances.

Positives

Ressources génétiques, Héritages

Production extensive

Négatives

Production intensive

Mauvaise utilisation

Solutions durables

La technologie devrait évoluer et trouver des solutions quant aux types d’énergies propres qui ne produisent pas de déchets et qui font en sortent que la ressource soit exploité de façon durable. 

Nucléaire

Énergies renouvelables

Protection de la biodiversité

La biodiversité est la variété des êtres vivants qui existe dans une région. L’étude de la biodiversité peut se faire dans trois niveaux : écosystémique, spécifique et génétique. La connaissance de la biodiversité est nécessaire pour que les sociétés humaines comprennent la possibilité d’obtenir des ressources sans altérer ou blesser  ce que la nature a construit à travers de millions d’années d’évolution biologique.

Diversité écosistémique

  La diversité écosystemique consiste en connaître les différents paysages et la richesse biologique en chacun d’eux. Il s'agit également de comprendre la fonction que chaque groupe d’organismes réalise dans l'écosystème.    

Diversité spécifique

La diversité spécifique comprend l’hétérogénéité des formes vivantes qui se manifeste a travers l’abondance relative des espèces distribuées dans les différentes communautés.

Diversité génétique

La diversité génétique permet d'identifier l’ensemble des différences génétiques qui caractérise les diverses populations qui intègrent une espèce.  

Biens écologiques

Pour être considéré comme des biens écologiques, les ressources doivent répondre à deux critères principaux; elles doivent provenir des écosystèmes et doivent être utilisé par l'être humain. Les biens écologiques sont donc variable dans le temps car une ressource qui autrefois n'étaient pas utilisé par l'humain peut plus tard le devenir et vice-versa. Les biens écologiques proviennent du capital naturel. Par exemple, la forêt fournit un bien écologique; les pâtes et papiers.

Renouvelables

Les biens écologiques peuvent être qualifiés de renouvelables lorsque ces biens ont la capacité de se reconstituer dans une courte période de temps. Ces biens écologiques se régénèrent donc plus rapidement qu'elles ne sont consommées.

Faune

Flore

Sol

Non-renouvelables

Les biens écologiques sont considérés non-renouvelables lorsque ceux-ci n'ont pas la capacité de se régénéré dans une courte période de temps. Ce sont donc des ressources qui sont épuisables.

Roche et minerai

Énergie fossile

Services écologiques

Les services écologiques sont des services qui proviennent du capital naturel et qui améliorent la qualité de vie de l'être humain. Par exemple, la forêt (capital naturel) fournit un service écologique, celui de la purification de l'air.

Services d'approvisionnement

Les services d'approvisionnement sont les services qui sont fournis par la nature, (les écosystèmes) et servent soit à l'alimentation de l'être humain ou à répondre à  tout autres besoins.

Eau douce

Nourriture

Carburant

Services de soutien

Les services de soutien sont nécessaire à la production de tout les autres services fournis par les écosystèmes.

Formation des sols

Photosynthèse

Cycle de l'eau

Services culturels

Les services culturels sont des bienfaits non-matériels provenant des écosystèmes et qui procurent une meilleure qualité de vie aux populations. On peut remarquer un lien avec l'approche de préservation car cette dernière vise à protéger les écosystèmes en raison des services culturels qu'ils fournissent comme par exemple; valeurs spirituelles, esthétiques, loisirs etc.

Valeurs spirituelles et religieuses

Valeurs esthétiques

Loisirs et écotourisme

Valeur du patrimoine culturel

Services de régulation

Les services de régulation proviennent de la régulation des processus liés aux écosystèmes.    

Régulation de la qualité de l'air

Régulation du climat

Régulation de l'eau

Régulation de l'érosion

Biens communs

Biens, services ou ressources écologiques qui appartiennent et qui sont utilisés par tout le monde. Les gens vont donc se retrouver en compétition pour l'utilisation du bien commun. En effet, la surexploitation du bien commun par une personne peut affecter les autres personnes qui utilisent le bien commun (moins pour les autres).

Tragédie des communaux

Le concept de la tragédie des communaux décrit le fait qu'une ressource, un bien ou un service écologique qui est utilisé collectivement va être une source de conflit, car chaque individu ne pensera qu'à augmenter leur profit sans tenir compte du fait que si tout le monde surexploite la ressource elle se détiorera. Par exemple l'océan (les poissons) est une tragédie des communaux, car il est difficile d'empêcher des pays de pêcher autant de poissons qu'ils en veulent.  

Problématiques, Croissance démographique, Pollution

Solutions, Privatisation, Legislation, Gestion durable des biens communs, Échelle globale, Échelle locale, Gestion communautaire, Défis, Savoirs écologiques traditionnels

Catégorisation des Biens et Services écologiques

Les biens et services peuvent être catégorisés à partir de la rivalité et de l'exclusivité qu'ils présentent ou ne présentent pas.

Rival

Un service ou un bien écologique est rival lorsqu'une fois utilisé par un individu, sa quantité diminue et en laisse moins pour les autres individus désirant l'utiliser. Il y a donc apparition de la concurrence chez les individus puisque le bien ou service utilisé n'est pas illimité.

Exclusif

Un service ou un bien est exclusif lorsqu'un individu contrôle ou réduit son utilisation ou son accessibilité.

Rival/Exclusif

Combinaison où la privatisation est la plus efficace. Le bien ou le service est limité et une tierce personne en contrôle son accès ou son utilisation. Exemple: L'accès aux mines (l'exploitation des mines). La chasse au loup dans les forêts privées. Activités de récréation sur les propriétés privées et assez fréquentées.

Non-rival/non-exclusif

Combinaison où le bien ou le service utilisé n'est pas limité et n'est pas contrôlé. Exemple: L'air (puisque personne n'a trouvé le moyen pour la privatiser). L'accès à l'eau douce (dans les zones où il y en a abondamment).

Non-rival/exclusif

Combinaison où le service ou le bien utilisé est exclusif et n'est pas rival. Exemple: Les activités de récréation sur les propriétés privées qui ne sont pas ou qui sont peu fréquentées.

Rival/Non-exclusif

Combinaison où l'on retrouve le plus de conflits et où les réglementations sont le plus nécessaires. Le bien ou service est rival et il n'y a pas d'exclusivité. Exemple: L'accès à la pêche (rival, car lorsque le pêcheur pêche des poissons, il en reste moins pour les pêcheurs suivants)

Culture

Ensemble des connaissances acquises, l'instruction, le savoir d’un être humain, ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société, un groupe social et même une population isolée comparativement aux autres populations. Qu'est ce qu'y fait de cette société qu'elle soit différente des autres.

Relation entre l'homme et la nature

La façon dont l'Homme utilise la nature afin de répondre à ses besoins.

Spiritualité

Droits de Premières Nations

Loisirs

Savoir traditionnel et folklore

Le savoir, les pratiques, les expressions, la langue, les connaissances, les croyances font tous parties de la culture intégrante d'une population isolée au niveau des autres. La transmission culturelle est aussi très importante, de générations en générations, de familles en familles.  

Connaissance de la dynamique et changements des communautés écologiques, Relation entre les espèces de la communautés, Estimation des dommages humains sur les écosystèmes, Études scientifiques

Méthodes Durables

Valeurs

  Peut désigner le prix, l’importance la référence morale ou sociale ou une appréciation  

Protection

Exploitation

Gouvernance

La gouvernance dans la gestion durable des ressources est un sujet de controverse, car on se demande à qui revient le droit de prendre les décisons qui permettraient d'assurer le bon fonctionnement de la gestion des ressources. Est-ce que les réglements doivent venir de l'état, des communautés ou encore d'organismes privées ?  

État

L'état joue un rôle important dans le développement de mode de gestion, car il peut interragir à l'échelle locale en élaborant des législations pour controler les ressources et permettre aux communautés de participer à la gestion des ressources. De plus, l'état peut ratifier et respecter les ententes entre les pays pour des modes de gestion de ressources naturelles par exemple la Convention sur la biodiversité.

Privé

Communauté