Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

Mise en place d'une bibliothèque numérique à l'université Toulouse Le Mirail by Mind Map: Mise en place d
0.0 stars - reviews range from 0 to 5

Mise en place d'une bibliothèque numérique à l'université Toulouse Le Mirail

Exemple : Numilog à l'UTM

Définition de Numilog

agrégateur d' e-texts

plateforme d'emprunt de livres électroniques.

Pourquoi Numilog ?

Adéquation avec public, Beaucoup de titres francophones = adéquation avec le niveau L, Disciplines littéraires et sciences humaines

Adéquation avec fonctionnement interne, Achat titre par titre, Sélection des acquéreurs

Adéquation avec contraintes techniques, Rien à stocker sur des serveurs

Politique documentaire

Complément des collections papiers, Exemplaires supplémentaires de titres beaucoup utilisés, Titres sur des domaines peu présents à la bibliothèque (informatique, notamment).

Abonnement annuel, choix titre par titre

Services proposés

Usagers (frontoffice), 3 scénarios d'accès aux ressources, Par le site dédié, Par les catalogues, Archipel, SUDOC, Par les accès thématiques du site SCD, 2 modes d'accès aux ressources, Téléchargement avec Adobe Digital Edition, Consulation en ligne avec Numilog Reader

Bibliothèque (backoffice), Gestion des acquisitions, Gestion de l'affichage, Consultation des statistiques

Bilan statistique et tendances

Fréquentation, Augmentation des prêts après campagnes d'informations et de formation et pendant les périodes de blocage de l'Université, Chute des statistiques pendant les vacances....

Type d'ouvrages empruntés, Surtout les titres en psychologie, sociologie et économie, Beaucoup d'emprunts d'ouvrages « utilitaires » : informatique (mode d'emploi), guides (études, métiers), dictionnaires/lexiques, Oeuvres littéraires peu empruntées

Limites et difficultés rencontrées

Au niveau des besoins de nos lecteurs, problème de l'adéquation avec les besoins de tous nos publics., prêt restreint aux seuls lecteurs de l'UTM

Au niveau des habitudes des usagers, nécessite un GROS investissement en communication, médiation, formation, la restriction de l’usage et de l’accès aux ressources (DRM), l'absence d'une interface unique de recherche, question de l'interopérabilité des données entre les différentes plateformes numériques et les catalogues des bibliothèques traditionnelles

Au niveau de l'organisation du travail, l'augmentation continue de l'offre rend difficile le travail de veille sur les nouveautés, d'acquisition et de catalogage, volatilité de l'offre, ex : L'Harmattan quitte la plateforme en 2009, catalogage?, Est-il judicieux de passer du temps à cataloguer des titres qui peuvent disparaître d'une année à l'autre ?

Perspectives et projets

S'adapter aux profils de nos lecteurs, Elargir l'offre

Se rapprocher des usagers, Multiplier les ateliers et les formations, Créer des outils de médiation, Tutoriels vidéos, Proposer des outils de recommandation, OPAC 2.0, Réseaux sociaux, Créer un signalétique spécifique pour indiquer qu'un ouvrage est également disponible en version numérique, QR codes permettant de télécharger la version numérique, Mettre des "fantômes" des livres numériques dans les rayonnages de la bibliothèque, QR codes permettant de télécharger la version numérique, Intégration des notices Marc pour visibilité dans le catalogue et dans une interface de recherche fédérée, Exemple : outil de découvertes Summon, Lien avec la pédagogie : intégration de liens vers les Ebooks sur les plateformes pédagogiques et inversement, Bibliographie renvoyant directement vers les EBooks, Lien vers les cours qui traitent ou mentionnent un ouvrage

Modifier l'organisation du travail, Des RH dédiées au numérique, Rapprochement avec services TICE et avec les enseignants

Les questions à se poser

Quel public, quelle politique documentaire ?

quel niveau ?

quelle langue ?

quelle complémentarité avec la collection papier ?, Ajouter des nouveaux titres ?, Ajouter des exemplaires pour des titres beaucoup empruntés ?

Quel service proposer ?

Prêt de liseuse ?, quel modèle choisir pour quel contenu ?

Prêt d'E-texts ?, Quels supports de lecture ?, Les logiciels de lecture sont-ils comptatibles avec les outils des usagers (PC, liseuses, tablettes) ?, ex : Adobe Digital Edition ne fonctionne pas sous Linux, Quel format proposer ?, PDF, EPUB, AZW (Kindle Amazon), TXT, DOC, RTF, Quel type d'accès ?, Accès contrôlé avec identification IP = consultation sur place à la bibliothèque, Accès nomade = à distance ?, Quels droits d'accès (DRM), Limitation des accès à un certain nombre d'usagers en simultané ?, Téléchargement définitif ou chronodégradabilité ?, Impression totale ou partielle des documents ?

Quelle offre ? Quel type de plateforme ?

plateformes d'agrégateurs pluridisciplinaires, titres d’éditeurs différents, dans divers domaines, manuels, monographies, essais, documentaires ou fictions, Exemples : Numilog, Ebrary,....

plateformes d'agrégateurs spécialisés, titres dans un domaine disciplinaire bien défini et représente les collections de plusieurs éditeurs, monographies, ouvrages de référence ou dictionnaire, Exemples : Cyberlibris (éco et SHS), Cairn (SHS)

plateformes d'éditeurs, prestataire de la plateforme = l'éditeur des livres, ouvrages de référence, dictionnaires, encyclopédies, monographies publiées en un volume ou en suites, Exemples : Classique Garnier numérique, L'Harmateque, ...

Comparateur, http://couperin.org/fr/groupes-de-travail-et-projets-deap/ebook/comparateur-e-book

Quel modèle d'acquisition ?

Achat titre par titre

Achat de bouquets (thématiques, collections)

Modèle mixte = Patron-Driven Acquisition “acquisition conduite par les usagers”, EBrary

Quel modèle économique choisir ?

achat pérenne ?, Stockage des fichiers ?

abonnement ?, budget annuel, pérennité des titres non garantie

Quels prix / Quel mode de financement ?

Licences nationales, Exemples : Springer, Classique Garnier numérique

Consortium ?, COUPERIN, Consortium servant de réseau de négociation et d’expertise des ressources documentaires électroniques de l’enseignement supérieur et de la recherche en France. Il regroupe plus de 200 établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche : PRES, universités, grandes écoles, organismes de recherche et autres., CAREL, Consortium pour l'Acquisition des Ressources Electroniques en Ligne en bibliothèque de lecture publique.

Groupement d'achat interétablissement (PRES, UNR)

Quel traitement documentaire ?

catalogage ?, catalogue spécifique ?, intégration dans le catalogue existant ?

récupération des notices ?

Quels outils de gestion et d'évaluation ?

Paramétrage du Frontoffice, Feuille de style, Gestion des rubriques

Paramétrage des conditions de prêts ou du nombre d'ouvrages consultables en même temps

Statistiques de consultation ?

Assistance technique du fournisseur ?

Quels dispositifs de médiation ?

Formations des usagers

Animations / démonstrations

Espace dédié dans la bibliothèque

Prêt de liseuses

Présentation de l'Université

Formations

5 UFR (Unité de formation et de recherche) :, UFR d’Histoire, Arts et Archéologie UFR de Langues, Littératures et Civilisations étrangères UFR de Lettres, Philosophie et Musique UFR de Psychologie UFR Sciences, Espaces, Sociétés

3 instituts, Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur l’Amérique Latine à Toulouse (IPEALT), Institut Régional du Travail en Midi-Pyrénées (IRT), Institut de Formation des Musiciens Intervenant à l’école (IFMI)

2 écoles, L’IUFM de Toulouse (sites dans tous les départements) L’ESAV Ecole supérieure d’Audiovisuel

2 IUT, Blagnac (informatique, ingénierie maintenance, aéronautique, réseaux et télécoms, etc.) Figeac (commerce, marketing, mécanique, plasturgie, etc.)

Public

+ de 20000 étudiants, Répartition par disciplines, 47 % Sciences humaines et sociales, 37 % Arts, Lettres et langues, 7.5 % IUFM, 3 % Sciences, technologies, santé, Répartition par niveaux, 63% inscrits en Licence, 23% inscrits en Master, 4% inscrits en doctorat

Documentation

Pilotée par le SCD (Service Commun de Documentation), Structure statutaire et réglementaire qui regroupe l'ensemble des unités documentaires de l'université : bibliothèque universitaire centrale, bibliothèques de l'IUFM, bibliothèques d'UFR, bibliothèques de recherche, centres de documentation, Coordination politique : harmonisation de la politique documentaire, Coordination technique : harmonisation des pratiques du traitement documentaire dans le SIGB (système intégré de gestion de bibliothèque)

1 catalogue collectif de Toulouse Midi-Pyrénées : ARCHIPEL

Place du numérique, Pôle numérique dans le SCD, Bibliothèque Numérique, Système d'information documentaire (SIGB, Site web), Parc informatique, dans le budget des acquisitions, Dépenses docelec SCD 2011 : 185 000€ Dépenses support physique BUC (livres, revues, DVD): 548 500 € (soit 3 x moins), Bases de données (Bases de données bibliographiques, encyclopédies, corpus numérisés, ressources professionnelles type Electre), 60 BDD, 63 % du budget docelec 2011, Revues électroniques, 17 000 titres, 23% du budget docelec 2011, Livres électroniques, 2000 titres, Cairn : Que sais-je + collection Repères, Numilog, 14 % du budget docelec 2011, Répartition par niveau, 23 % dépenses pour la formation, Livres électronique+ encyclopédies, 77% dépenses pour la recherche, BDD+ revues électroniques, Financement, Budget SCD, Mutualisation au niveau du PRES Toulouse