Puces RFID et protection des données ?

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Puces RFID et protection des données ? by Mind Map: Puces RFID et protection des données ?

1. Le Centre National de référence RFID (CNRFID) a été créé en 2008 à l'initiative de la Direction Générale des Entreprises (DGE). Sa mission est de favoriser le déploiement des technologies sans contact (RFID, NFC), développer les usages et fédérer les initiatives sur le plan national.

1.1. En faveur du développement de la technologie RFID

2. Médias

2.1. Documentaires

2.1.1. Puces RFID : identifier pour mieux surveiller (Cafés des sciences - Nancy 2011)

2.1.1.1. Canal + offre un documentaire sur les fonctions et les enjeux de l'usage des puces RFID en analysant à la fois les conséquences négatives pour les consommateurs par la protection des données personnelles, mais aussi les conséquences positives pour les industriels. La question générale de ce documentaire vise à se demander s'il faut se méfier ou pas de cette technologie.

2.1.1.1.1. Sensibilisation à la RFID

2.2. Journaux

2.2.1. Médiapart

2.2.1.1. « La RFID devient l’instrument de contrôle social sans doute le plus redoutable jamais connu. Le stockage quasi-illimité des données personnelles permet de l’identifier à distance, de savoir tout de lui et de le suivre dans tous ses déplacements. »

2.2.1.1.1. Vision éthique de l'usage de la RFID par rapport aux libertés individuelles

2.2.1.2. Médiapart dénonce la généralisation de la RFID et parle d'une démocratie "mal barrée"

2.2.1.2.1. Vision éthique de l'usage de la RFID par rapport aux libertés individuelles

2.2.2. LSA Commerce et consommation

2.2.2.1. Le journal a accordé un article sur la RFID en ventant les mérites de cette technologie. On y parle de gains spectaculaire tant au niveau de la logistique mais aussi sur les magasins. Plus besoin d’ouvrir les cartons pour lire les étiquettes. En point de vente, gains spectaculaires : les employés gagnent un temps considérable pour les inventaires ou l’encaissement.

2.2.2.1.1. Promotion de la RFID

2.3. Radios

2.3.1. France Culture

2.3.1.1. France Culture a offert une émission avec pour thématique "Les puces RFID vont-elles nous domestiquer ?". L'émission a été nourrie par les interventions de Michel Alberganti, journaliste scientifique, mais aussi Mathias Moulin, directeur de la protection des droits à la CNIL. L'émission met clairement en garde les éventuels usagers de la puce, face aux dangers de ces puces sur la récolte des données personelles.

2.3.1.1.1. Sensibilisation et mise en garde

2.3.2. France Inter

2.3.2.1. France Inter a abordé dans l'une de ses émissions le sujet de la technologie RFID et avait pour invité Michel Alberganti, journaliste scientifique, expert sur le sujet. L'émission aborde le sujet au nom des avantages économiques que cette technologie va instaurer, mais aussi, une société de contrôle où tous les individus seront surveillés en permanence. "Plus que jamais, Big Brither regarde..."

2.3.2.1.1. Sensibilisation et mise en garde

3. les industries

3.1. IES (L'institut d'électronique)

3.1.1. Producteur de puce RFID, l'institut cherche à produire à faibles coûts les puces. Il voit cette technologie comme une solution de l'innovation industrielle.

3.1.1.1. Généralisation de la RFID

3.2. CNRFID

3.2.1. Le centre a pour mission d'aider au développement et au bon usage de la technologie RFID, en donnant à l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de la RFID toutes les informations nécessaires sur cette technologie et ses usages.

3.2.1.1. En faveur du développement de la technologie RFID

3.3. Wal-Mart (grande distribution)

3.3.1. Souhaite généraliser l'usage de la RFID. L'entreprise envisage la mise en place sur les colis et les palettes, afin d'assurer la traçabilité logistique.

3.3.1.1. Principe d'efficacité

3.4. Benetton

3.4.1. Benetton avait, afin de gérer les stocks, utilisé des puces RFID dans l'étiquette des vêtements retraçant le parcours du produit et des informations sur ses caractéristiques. Grâce à cette technologie, la firme n'avait plus aucun problème de réapprovisionnement mais aussi de vols.

3.4.1.1. Principe d'efficacité, de traçabilité

3.4.2. La puce RFID ne posait pas de problème, jusqu'à ce qu'une association (Caspian) s'aperçoive que la puce continuait à stocker les informations après la sortie du magasin. Suite à ce scandale, Benetton a dû arrêter l’utilisation des puces RFID.

3.4.2.1. Abandon de l'usage par rapport à l'éthique des consommateurs.

3.5. Gillette

3.5.1. Gillette annonçait que 500 millions de rasoirs de sa gamme Match 3 seraient équipés de microcomposants capables d'émettre des données et d'identifier individuellement chaque produit. L'enjeu pour les fabricants et les distributeurs est d'optimiser la traçabilité des produits depuis la fabrication jusqu'à la vente au consommateur final.

3.5.1.1. Principe d'efficacité et de traçabilité

3.5.2. La marque Gilette a décidé que les puces seront produites par Alien Technology, qui trouve par le biais de ce contrat un moyen d'initier une production de masse, avec pour conséquence la baisse du coût unitaire des puces.

3.5.2.1. Rentabilité de l'usage

3.6. RS Components

3.6.1. Les systèmes RFID fournissent une solution simple pour la collecte de données et le suivi des actifs. Ils sont généralement utilisés pour les produits stockés, les bagages commandés par les compagnies aériennes, le contrôle de la production, le contrôle des actifs, le contrôle de véhicules, les applications de contrôle de accès et contrôle de la chaîne logistique.

3.6.1.1. Principe d'efficacité

3.7. COMPUTYPE (fabricants de puces)

3.7.1. Une révolution dans les analyses en laboratoire : la RFID et les smartphones

3.7.1.1. Généralisation de la RFID

3.8. Décathlon

3.8.1. Sur la logistique, l'usage des puces commencent au niveau des usines pour l'expédition, puis se prolonge en entrepôt pour les réceptions et les livraisons de marchandises, avec des convoyeurs et des tunnels pour lire les étiquettes sans ouvrir les cartons.

3.8.1.1. Principe de traçabilité et gain de temps

3.8.2. Sur les points de vente, les employés gagnent un temps considérable pour les inventaires ou l’encaissement. La RFID sert également d’antivol et a permis de faire baisser sensiblement la démarque inconnue.

3.8.2.1. Principe d'efficacité

3.9. INDITEX

3.9.1. L'usage de la RFID permet à Inditex de se positionner favorablement en vue d'une nouvelle phase de croissance 'multi-canal', et à moindres coûts. En effet, le marquage RFID permet d'améliorer l'efficacité de la logistique.

3.9.1.1. Principe d'efficacité, gain de temps et traçabilité

3.9.2. De plus, des Ipods ont été fournis aux assistants de magasin afin de scanner le code barres de n'importe quel vêtement et vérifier s'il est disponible dans le magasin, dans d'autres boutiques ou alors en ligne.

3.9.2.1. Principe d'efficacité, gain de temps et traçabilité

4. Cibles

4.1. Milieu médical

4.1.1. La CNIL est en faveur de puces implantées chez les personnes considérées comme étant « fragiles » ou ayant besoin d’une assistance personnelle.

4.1.2. Les patients sont munis de puces contenant les informations sur l'infection à traiter afin de réduire le nombre d'interventions chirurgicales effectuées par erreur. A Marseille, quatre hôpitaux ont remplacé les étiquettes habituelles par les puces RFID, plus résistantes aux températures extrêmes que les codes barres.

4.1.3. Etude menée par des chercheurs du Centre médical académique de l'Université d'Amsterdam

4.1.3.1. Ils ont testé deux types de puces RFID : les tags passifs et les tags actifs. Résultats : 22 incidents dangereux sur 123 tests.

4.1.3.2. Conclusion : utiliser les puces RFID avec précaution. Elles sont à l'origine de problèmes potentiellement dangereux détectés dans les appareils médiaux

4.2. Milieu agroalimentaire

4.2.1. But : identification et contrôle des matières premières, création de lot de fabrication ; suivi et contrôle des opérations de transformation (cuisson, découpe) ; automatisation de la gestion des stocks

4.2.1.1. Principe d'efficacité

4.2.2. Dès que l'on a beaucoup de références, de fournisseurs et de matières différentes, ça devient compliqué à gérer. La fiabilité n'est pas toujours au rendez-vous ; faible autonomie de la batterie ; pas d'harmonisation des fréquences au niveau mondial ; manque d'expertise technique et de collaboration ; problème sur la recyclabilité (les puces RFID sont implantées dans les emballages) ; problème de sécurisation des données

4.2.2.1. Exemple avec Findus : les lots de viandes avaient été étiquetés comme de la viande de cheval, aucune technologie ne peut lutter contre cela

4.2.2.1.1. Vision sur les limites de l'usage de la RFID

4.3. Numérique et sécurité

4.3.1. Téléphonie

4.3.1.1. Android™ propose la lecture RFID et la version 11 d’Apple iOS™ devrait voir une fonctionnalité de lecture RFID compléter son très populaire Apple Pay® NFC. Puisque la grande majorité des smartphones lancés sur le marché font appel au système d’exploitation Android ou iOS, la lecture par smartphone de consommables de diagnostic ou de prélèvements équipés de la RFID pourrait bientôt faire partie du quotidien.

4.3.1.1.1. Principe d'efficacité

4.4. Milieu militaire

4.4.1. Projet SILRIA par le ministère de la Défense française

4.4.1.1. But : suivre les acheminements de matériel par toutes les forces françaises dans le monde et notamment sur les théâtres d'opérations extérieures

4.4.1.1.1. Principe d'efficacité et de traçabilité

4.5. Milieu automobile

4.5.1. Chine

4.5.1.1. Dès début 2019, les voitures seront dotées de puces RFID. Le but est d'améliorer la sécurité routière, de lutter contre les bouchons, facteur majeur de la pollution et de la dégradation de la santé publique

4.5.2. Mexique, Inde, Brésil, Dubaï, Afrique du Sud

4.5.2.1. Ces pays vont sur la même voie que la Chine (ou en sont déjà dotés) notamment pour payer l'essence, les péages, obtenir des tickets et payer les amendes en cas d'infraction

4.5.3. Malaisie

4.5.3.1. Utilisation des puces RFID pour lutter contre le vol des voitures, la délinquance routière et le contrôle de l'immigration par le suivi des véhicules qui passent à la frontière

4.5.4. Europe

4.5.4.1. Depuis 2015, utilisation d'une carte SIM permettant aux véhicules de communiquer avec les secours en cas d'accident

4.5.5. Belgique, Italie, Grande Bretagne et Etats-Unis

4.5.5.1. Problème de respect de la vie privée puisque tous les mouvements seront étudiés par les autorités

4.6. Clients

4.6.1. Les festivals (Garorock, Hellfest, Vieilles Charrues...)

4.6.1.1. Paiement électronique permettant aux festivaliers de régler leurs achats de consommation via une puce RFID implantée dans des bracelets

5. Instituts R&D

5.1. Laboratoire

5.1.1. INOTEC (entreprise de réalisation d'étiquettes code barres et RFID durable qui possède son propre laboratoire)

5.1.1.1. Les étiquettes RFID InoTag permettent une identification sans contact optique rapide, efficace et durable

5.1.1.1.1. Optimisation et régulation des flux

5.2. Instituts

5.2.1. Maupertius (Centre R&D de technologies industrielles)

5.2.1.1. La RFID est vue comme technologie clé de l'Usine du Futur

5.2.1.1.1. Partage les mêmes points positifs que les industriels : optimisation, contrôle des flux, sécurité, gain de temps

5.2.2. EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, institut de recherche et université)

5.2.2.1. Création de la puce CAMIRPO : cartre multifonction utilisée sur le campus de recherche

5.2.2.1.1. Optimisation du temps, sécurité et confort de vie

5.2.3. CERIB (Centre Technique Industriel, centre de recherches et d'innovation)

5.2.3.1. Recherche de création de capteurs et puces RFID au sein des matériaux en béton

5.2.3.1.1. Optimisation des coûts et de la consommation : impact économique et environnemental

5.3. Chercheurs

5.3.1. Michel ALBERGANTI (journaliste scientifique et producteur de l'émission Science Publique sur France Culture, spécialiste des nouvelles technologies)

5.3.1.1. Technologie intrusive et dangereuse : "Cette technologie fait peser une réelle menace sur la démocratie. Grâce à la communication avec les objets via Internet, rares seront nos déplacements, nos habitudes, nos préférences et, même, nos pensées qui échapperont aux mouchards du plus grand réseau de surveillance jamais créé."

5.3.1.1.1. 1984 de George Orwell résonne dans son discours : dimension éthique et alarme sur la responsabilité des institutions

5.3.2. Philippe SEGUR (Universitaire et écrivain) et Emilie LABROT (Avocate)

5.3.2.1. Montre les avantages pour les différentes acteurs/cibles mais posent des problèmes juridique et éthiques.

5.3.2.1.1. Vison dirigée vers les institutions : lois, le Conseil Européen

5.3.3. Arnaud VENA (Maître de conférence à l'Institut d'électronique de Montpellier)

5.3.3.1. Malgré les nombreux avantages que procure la RFID, son déploiement demeure freiné par plusieurs facteurs aussi bien économiques, que technologiques = Perspective sur les puces RFID

5.3.3.1.1. Discours en corrélation avec les acteurs de ce marché

5.3.4. Gildas AVOINE (enseignant-chercheur) à l'INSA de Rennes - domaine de la sécurité informatique et cryptographie

5.3.4.1. Pose le sujet de la sécurité dans les systèmes RFID : « Usurpation d’identité, fuite d’informations,traçabilité malveillante et déni de service sont autant de menaces qu’il faut considérer sérieusement".

5.3.4.1.1. Dimension éthique et le problème de la détention abusive de données personnelles

5.3.5. Laura DRAETTA et Alexandre DELANOË (chercheurs en sociologie de l'innovation, de l'environnement, du développement durable, et des controverses sur le terrain de la RFID)

5.3.5.1. Vision d'ensemble sur les Puces RFID (acteurs, industries..) : technologie comme entité invisible, incontrôlable et envahissante = pose les controverses de cette technologie

5.3.5.1.1. Dimension ethnographique : tourné vers la société, ses débats et les usages des puces RFID

5.3.6. Claire LEVALLOIS-BARTH (enseignante-chercheuse en droit des NTIC à Télécom Paris Tech)

5.3.6.1. Met en avant les aspects juridiques liés à la RFID et plus précisément en ce qui concerne les données personnelles. Les puces RFID doivent être utilisées dans les règles et les normes imposées par notre société.

5.3.6.1.1. Vision dirigée vers les institutions : CNIL, loi informatique et libertés, la Commission européenne.

6. Gouvernement

6.1. CNIL

6.1.1. Place les étiquettes à RFID parmi les technologies à risques pour les libertés individuelles, car elles constituent des données personnelles au sens de la loi informatique et libertés de 1978.

6.1.1.1. Message à caractère préventif de l'usage de la RFID et valorisation de la protection de la vie privée.

6.1.2. Les puces RFID peuvent constituer des atteintes au droit, au respect de la vie privée, protégé par l'article 9 du code civil.

6.1.2.1. Sécurité et protection de la vie privée

6.1.3. Les organismes utilisant la technologie RFID seraient tenus de déclarer leur fichier à la CNIL, d'informer les personnes qui utilisent des objets étiquetés, et d'obtenir leur consentement. Enfin, afin de bénéficier de plus de sécurité, chaque utilisateur devrait avoir accès aux données, et les informations le concernant devraient rester intactes.

6.1.3.1. Sécurité et protection de la vie privée

6.1.4. Selon la CNIL, l'une des solutions pour protéger efficacement les données personnelles serait de développer la cryptographie. Cependant, concernant les puces RFID, seule la connexion entre le lecteur de puce et le passeport est cryptée. Les données contenues dans la puce, elles, ne le sont pas.

6.1.4.1. Dimension éthique et recherche d'alternatives

6.2. Union Européenne

6.2.1. La protection des données à caractère personnel est un principe important au niveau européen.

6.2.1.1. Sécurité et protection des données

6.2.2. Le traité de l'Union Européenne prévoit que "l'Union est fondée sur les principes de la liberté, de la démocratie, du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi que de l'état de droit, principes qui sont communs aux états membres."

6.2.2.1. Dimension éthique dans le rappel aux droits de l'homme

6.2.3. La charte des droits fondamentaux de l'Union Européenne prévoit "toute personne a droit à la protection des données à caractère personnel la concernant. Ces données doivent être traitées loyalement, à des fins déterminées, et sur la base du consentement de la personne concernée..."

6.2.3.1. Dimension éthique dans le rappel aux droits fondamentaux

6.3. Institut Mines-Télécom

6.3.1. Doutes sur les effets pervasifs : sur la vie privée en termes de données collectées et sur les effets sanitaires avec des effets électromagnétiques.

6.3.1.1. Sécurité et protection de la vie privée

7. Associations

7.1. Caspian

7.1.1. Appelle au boycott de ce nouveau moyen d’intrusion et de surveillance de la vie privée des personnes.

7.1.1.1. Sécurité et protection de la vie privée

7.1.2. L'organisme redoute l'apparition probable d'un vaste réseau global de récepteurs, placés dans les magasins, dans les aéroports ou sur les routes, permettant l'identification et le traçage continuels de tous les produits que nous utilisons.

7.1.2.1. Inquiétude face à l'apparition probable d'un réseau

7.2. FoeBud (association allemande)

7.2.1. En 2003, elles s'est élevée contre des expériences menées par Wal-Mart et Tesco pour étudier le comportement des consommateurs ou pour les photographier avec des puces activées par RFID.

7.2.1.1. Sécurité et protection de la vie privée

7.2.2. En faveur de la protection de la vie privée et des droits fondamentaux dans l'internet, dans le but de préserver «un monde habitable dans l'âge numérisé»

7.2.2.1. Sécurité et protection de la vie privée